Dzongsar Jamyang Khyentse – N’est pas bouddhiste qui veut

Dzongsar Jamyang Khyentse – N’est pas bouddhiste qui veut. NiL, 2008. 272p. 11,2 x 17,7 cm.

Dzongsar Jamyang Khyentse - nest pas bouddhiste

Présentation de l’éditeur :
« Jamais l’adage  » L’habit ne fait pas le moine  » (et inversement !) n’a été aussi pertinent. Derrière un humour aussi malicieux qu’irrévérencieux (qu’il s’applique autant à lui-même qu’aux autres), Dzongsar Jamyang Khyentse, l’une des figures les plus importantes et les plus originales du bouddhisme contemporain, se livre à une réflexion profonde sur l’essence même d’une religion qui gagne sans cesse plus d’adeptes, y compris dans le monde occidental et industrialisé éloigné a priori des préceptes bouddhiques.

Le but de ce livre est de mettre l’accent sur ce qui distingue le bouddhisme de toute autre religion. Revenant sur l’histoire du Bouddha, puisant dans notre quotidien, Dzongsar Jamyang Khyentse insiste sur le fait que les enseignements bouddhiques n’ont rien d’une grandiose philosophie intellectuelle qu’on abandonne sur l’étagère après l’avoir lue, mais constituent au contraire une vue logique et fonctionnelle que chacun peut mettre en pratique à condition de respecter la thèse des  » quatre sceaux  » : toute chose composée est impermanente ; toute émotion est douleur ; aucune chose n’existe en et par elle-même ; le nirvana est au-delà des concepts.« 

L’auteur : Né Khyentse Norbu en 1961 au Bhoutan, Dzongsar Jamyang Khyentse est un lama, écrivain et réalisateur de films. À l’âge de sept ans, il a été reconnu comme la troisième incarnation (tulku) du fondateur de Khyentse, célèbre lignée du bouddhisme tibétain cherchant à promouvoir une approche non sectaire de cette religion. Centrant son enseignement sur les vertus bouddhiques de la sagesse et de la compassion, il cherche à transcender les limites culturelles et traditionnelles du bouddhisme.

*** Mon Avis ***

De la dynamite dans votre mental…

 Comment allez à l’essentiel ? WAOUHHHHHHHHHHHHHHHHH !

 C’est simple : j’adore ce livre. Ce sont des livres de ce genre que les gens devraient lire au sujet du bouddhisme, que l’on découvre le Dharma ou que l’on soit un pratiquant chevronné.
 C’est simple : c’est l’un des meilleurs livres jamais écrits sur le bouddhisme. Il est dans mon « TOP 20 ».

 Avec son titre provocateur, l’auteur (lama, scénariste, réalisateur et écrivain bhoutanais né en 1961) rafraîchit profondément de par sa liberté de ton le bouddhisme. Il remet à sa place ce que pourraient penser les gens au sujet du bouddhisme.
 D’ailleurs, il le dit lui-même dans l’introduction : il est frustré et il voudrait réformé le bouddhisme ! J’applaudis à 4 mains ! Même s’il faut aussi reconnaître que le traditionalisme en bouddhisme a du bon.

 Bon c’est vrai que ce format poche est cher et que l’encollage des pages n’est pas terrible, mais le contenu est un trésor.
 Dzongsar Jamyang Khyentse aborde la problématique – vous allez voir : il ne fait que poser des questions dans un va-et-vient avec le Dharma, et parlent d’innombrables aspects de nos vies occidentales – en posant le principe que n’est pas bouddhiste qui veut : le sera celui qui acceptera les « Quatres Sceaux du Dharma », c’est-à-dire :
– Toute chose composée est impermanente
– Toute émotion est douleur
– Aucune chose n’existe en et par elle-même
– Le nirvana est au-delà des concepts
 Comme vous le lirez dans le livre, l’artiste n’y va pas avec le dos de la cuillère et n’hésite pas à donner des coups de pied dans la fourmilière. Il bouscule le gotta et la doxa du bouddhisme tibétain notamment et rénove, véritablement, le bouddhisme tibétain dont il est issu en optant pour un langage direct et profondément visionnaire.
 Il agit comme s’il était un pitbull : tant que vous n’aurez pas saisi et pas seulement compris où il veut en venir – l’évidence des 4 sceaux dans les moindres détails de nos existences – il ne va pas lâcher le morceau. Qui parmi les maîtres bouddhistes agit encore de cette façon ? C’est pourquoi je pense que Dzongsar Jamyang Khyentse est une quelqu’un de « proche » de Chogyam Trungpa.
 A sa sortie donc le succès du livre fut fulgurant : il s’est vite fait traduire en français !
 N’est pas bouddhiste qui veut c’est de la dynamite !
 Vous devez le lire ! Il est absolument formidable et génial !

 Bonne lecture !

Zui Ho.

OBNI (Objet Bouddhiste Non-Identifié). TOP 20. Ouvrage de référence. NiL. 4 Sceaux du Dharma. Bouddhisme. Dzongsar Jamyang Khyentse. Bouddhisme tibétain. Découverte du bouddhisme. Livre Bouddhiste. Livre Bouddhisme.

Publicités

2 commentaires sur “Dzongsar Jamyang Khyentse – N’est pas bouddhiste qui veut

Ajouter un commentaire

    1. Merci pour ce commentaire… constructif. Mon but n’est pas de donner en détail le contenu d’un livre, mais de donner le goût de lire et donc je partage mon enthousiasme. Tu devrais faire la paix en toi plutôt que de faire la guerre aux autres.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :