L’intérieur (poème #7)

L’intérieur

*

C’est comme si

Soudain

Le Moi,

Mon Moi,

Éclatait.

Subitement,

Sans prévenir –

Une lecture

A suffit.

Un terme

brutal

à tant d’années

de cheminement !

Depuis,

Quelle Grâce !

Quelle Paix !

Quel Calme !

Quel Silence !

Quelle Lumière !

Quelle intimité – foncière !

Quelle Joie !

Quelle équanimité !

Quelle Béatitude !

Quel acuité !

Quelle clarté !

Quel tranchant !

Un Diamant,

Un Cri,

Un Seul Cœur,

Un Seul Souffle,

Pour faire battre,

Tous les Cœurs !

Un oubli,

Un Miroir,

Un vis-à-Vis,

Plus de Noir,

Plus de Nuit,

Juste un Soleil

Un Éveil,

Comme un éclair

Déchire le

bleu du ciel.

*

23/03/2018

Tous mes poèmes sont dans l’onglet Poèmes.

Je ne les mets pas systématiquement en avant, par pudeur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :