Le verre brisé (poème #9)

Le verre brisé

*

Les vies se brisent

telles un verre sur le marbre.

Les vies se brisent

comme un éclair dans le bleu du ciel.

Les vies se brisent

aussitôt qu’elles sont nées.

Mais combien ne naissent pas ?

Combien dites-moi

font de leur vie un refuge sûr ?

Combien dites-moi

font de leurs rêves une vie ?

*

Combien simplement…

…essaieront

de vivre leur vie brisée ?

Combien seulement…

…recolleront

ces bris coupants de verre ?

Mais combien dites-moi

…ne se relèveront pas ?

Pourtant chacun a

en soi la force de Vie,

cette énergie qui force à vivre.

Combien seulement, donc

…ne s’avoueront jamais vaincus ?

Un homme ne vaut pas sa naissance.

Le bonheur,

Le malheur,

sont en soi.

*

26/03/2018

Poème #9

Publicités

Un commentaire sur “Le verre brisé (poème #9)

Ajouter un commentaire

  1. et le verre qui, il n’y a pas si longtemps, se pensait bien au chaud, dans le carton sous papier bulle.
    Le voilà éclaté de l’entrée au salon.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :