La nostalgie de toi (poème #24)

La nostalgie de toi

*

La douceur

de ta peau.

Ta douce chaleur.

Ce soleil dans tes reins.

Ton regard vif, et

tes mains délicates

aux ongles parfaits.

Le creux de ta nuque.

Les vallées de tes

aisselles dénudées

et les plis si fins

de ton aine sacrée.

Tes cheveux enivrants, et

tes fesses, fermes

et joliment rebondies.

Le parfum naturel

de ton corps magnifique.

La pesanteur de tes seins

aux mamelons rosés.

Tes pieds à la courbe

océanique,

et tes muscles saillants

sous ta peau de nacre.

*

Combien ton beau corps,

ta sculpture

me hante et me manque.

Comme j’aimerai à pouvoir

de nouveau passer

ma main

sur tes formes et tes creux,

passer ma main

dans tes cheveux en écrin,

et plonger mes yeux

dans l’infini des tiens.

Non je ne rêve pas

d’un corps de mannequin.

Non, c’est du tien

tout de volupté

tel qu’il est,

tel qu’il me fait rêver,

tel que je l’ai aimé,

d’étoiles habillé.

*

J’attends ton retour

Je sens mon cœur frémir

de joie.

Quand mes mains, mes yeux

frôleront, caresseront

enfin de nouveau les tiens ?

Je t’en prie…reviens !

*

16/04/2018

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :