GANDHI – Lettres à l’âshram

GANDHI – Lettres à l’âshram. Albin Michel « Spiritualités vivantes ». 1948, 1971. 7,70 euros.

http://www.albin-michel.fr/ouvrages/lettres-a-lashram-9782226017932

GANDHI - Lettres à l'ashram 2

Traducteur : Jean Herbert

Editeur :
« Maître spirituel, réformateur social et initiateur d’un nouveau style d’action politique, Mohandas Karamchand Gandhi (1869-1948) a marqué de son empreinte non seulement l’histoire de l’Afrique du Sud et celle de l’Inde, mais aussi l’évolution de la culture occidentale du XXe siècle.
Écrites en 1930, alors qu’il était incarcéré à la prison de Yeravda, ces Lettres à l’Âshram, mêlant considérations morales et profession de foi, restent un témoignage unique de cet « idéaliste pratique » qui a prôné et expérimenté, tout au long de sa vie, le principe de non-violence active ou refus de nuire (Ahimsâ), seul moyen authentique de faire triompher l’Amour et la Vérité.« 

*** Mon Avis ***

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde »

 

 Le « Mahatma » Gandhi, de par sa pensée, son courage, sa volonté et ses actes, restera à jamais une icône pour les humains en quête d’un exemple à suivre. « L’homme est soumis à l’obligation de se laisser guider dans toutes ses actions par des considérations morales » disait Gandhi. Dans cent ans, nous chercherons encore ce qu’il y a à apprendre de lui, et on ne finira pas de voir en lui un sage incroyable.
 Gandhi incarnait la spiritualité totale qui n’était guère séparée d’une activité intense dans le monde social, politique et économique. Il a montré que les deux mondes, mondain et spirituel, n’étaient guère séparés mais au contraire, sont interdépendants.
 

 Ce recueil ne fait que 184 pages, mais l’on y lit des choses fameuses, des leçons de vie qu’a su comprendre puis mettre en pratique cet indien frêle du nom de Mohandas Karamchand Gandhi.
 Écrites depuis la prison de Yaravda, ces lettres que Gandhi adresse à l’âshram sont autant de thèmes (16) qu’il destine aux disciples, les barreaux n’empêchant nullement de grandir intérieurement.
 Aux 16 lettres de Gandhi, Jean Herbert (qui a fondé les Spiritualités vivantes chez Albin Michel) a associé, sous la forme de 16 chapitres, autant d’extraits portant sur les thèmes des lettres, créant des miroirs, collectant des paroles qu’il a été cherché dans d’autres œuvres de Gandhi : elles sont en quelque sorte indissociables et indispensables. Et le tout se lit rapidement.

 On retrouve les thèmes des Lettres à l’âshram de Satyagraha, dans la « prière de Gandhi », qui se trouve juste avant la première des lettres :

« En toute humilité je m’efforcerai
D’être aimant, véridique, honnête et pur,
De ne rien posséder dont je n’aie pas besoin,
De mériter mon salaire par mon travail,
D’être perpétuellement vigilant
Sur ce que je bois et je mange,
De toujours être intrépide,
De respecter les autres religions autant que la mienne,
Et de chercher à toujours voir le bien chez mon prochain,
De suivre fidèlement le svadeshi
Et d’être un frère pour tous mes frères« 

La première lettre concerne la Vérité :

« On croit en général que pour obéir à la loi de la Vérité il suffit de dire la vérité. Dans notre âshram, nous devons donner au mot satya ou vérité une signification beaucoup plus étendue. La Vérité doit se manifester dans nos pensées, dans nos paroles et dans nos actions. Pour celui qui a réalisé la Vérité dans toute sa plénitude, il ne reste plus rien à apprendre, car toute connaissance est nécessairement comprise dans la vérité. Ce qui n’en fait pas partie n’est pas Vérité et par conséquent n’est pas connaissance véritable. Or il ne peut y avoir de paix intérieure sans connaissance véritable. Une fois que nous saurons appliquer ce critérium infaillible de la Vérité, nous pourrons immédiatement discerner ce qui vaut la peine d’être fait, ou d’être vu, ou d’être lu« .

 Puis Gandhi enchaîne, car tout procède de la dévotion à la Vérité, tout doit la servir : ahimsâ, brahmâchârya, maîtrise des sens, ne pas voler, etc.
 Gandhi, assassiné en 1948, raconte simplement dans ses lettres son point de vue sur la vie spirituelle à mener au quotidien, afin de nous transformer pour transformer la société.
« Ce que vous ferez est dérisoire, mais il est important que vous le fassiez » disait-il encore.

 Lecture indispensable ! Bonne lecture !

Zui Ho.

Gandhi. Albin Michel. Recueil. Hindouisme. Inde, Correspondance

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :