Didier TREUTENAERE – 100 questions sur le bouddhisme Theravâda

Didier TREUTENAERE – 100 questions sur le bouddhisme Theravâda. Editions Soukha.2017. 256pages. 19.90euros.

http://www.soukha-editions.fr/livre/100-questions-sur-le-bouddhisme/

didier-treutenaere-100-questions-sur-le-bouddhisme

Le livre
100 questions… et bien plus encore de réponses sur le bouddhisme, en suivant la tradition Theravāda qui s’épanouit au Cambodge, au Laos, au Myanmar, à Sri Lanka et en Thaïlande.
Le lecteur souhaitant s’initier aux spécificités de la tradition bouddhiste la plus ancienne, comme le voyageur et l’expatrié curieux de mieux comprendre l’univers imprégné de bouddhisme qui les entoure, trouveront ici, sous une forme simple, les réponses aux questions les plus fréquentes concernant le Bouddha, les principaux éléments de son enseignement, la vie monastique et les pratiques des fidèles, les techniques de méditation, les monuments et les fêtes, sans oublier les implications sociales et politiques contemporaines.

L’auteur
Diplômé en philosophie de l’Université Paris-Sorbonne, Didier Treutenaere est un bouddhiste pratiquant de la tradition Theravāda.

 

*** Mon Avis ***

100 questions qui vous surprendront !

 

 Oui, ce bouquin, le second de Didier Treutenaere – dont on attend chez le même éditeur la réédition de Didier TREUTENAERE – Bouddhisme et re-naissances dans la tradition Theravada – vous surprendra.
 Dire que le bouddhisme Theravâda est mal connu, méconnu voire inconnu en France est un euphémisme. Le sangha est vraiment marginal. Néanmoins on voit de plus en plus fleurir de livres sur ce bouddhisme et c’est une excellente chose.
 En effet, ce « bouddhisme des anciens » et des pays d’Asie du Sud-est, rigoureux, pointilleux, technique, n’est guère séduisant pour les occidentaux, qui en général sont plus attirés par les exotismes tibétains, chinois et japonais.
 Donc un tel livre est salutaire, et à plusieurs titres. Personnellement, je l’aime beaucoup : c’est un ouvrage de référence, et un coup de coeur.

 Ce n’est pas un énième livre de ce style, une énième Foire aux Questions sur le bouddhisme – bien que ça y ressemble.
Certes, l’ouvrage est concentré sur le Theravâda, mais nombre des questions soulevées ici, parfois rarement posées dans les livres bouddhistes du monde francophones, concernent à vrai dire TOUS les bouddhismes : ce que je veux vous dire, c’est qu’importe votre tradition, ou pas !, lisez ce livre. Les personnes qui iront voyager dans les pays du bouddhisme des anciens pourront également le lire avec bénéfice car l’auteur fait part des « coutumes locales » !

 Il y a donc des questions étonnantes, et donc des réponses surprenantes (peut-être pas pour des bouddhologues, certes !).
 Voici quelques exemples frappants que j’ai relevé :
– 16 : Existe-t-il une doctrine secrète ? (grand débat ! les textes anciens disent que non… et pourtant ! combien de traditions se disent-elles ésotériques ?)
– 17 : Qu’est-ce que « l’enseignement graduel » ? (intéressant ! le Theravâda l’est-il, et les autres traditions sont-elles graduelles et cela d’une manière juste ?)
– 21 : Avons-nous une âme ? (sacré débat ! comment le Theravâda défend-il cela face aux autres traditions ?)
– 24 : Le bouddhisme enseigne-t-il la réincarnation ? (idem ! Le sujet peut mettre le feu aux poudres !)
– 31 : Existe-t-il un état entre la mort et la renaissance ? (idem…)
– 33 : Pourquoi oublie-t-on ses vies antérieures ? (qui ne s’est jamais posé cette question ???)
– 43 : Quelle responsabilité individuelle ? (dans cette partie de l’ouvrage, cette question est centrale)
– 50 : Comment échapper à une renaissance défavorable ? (bah oui, comment fait-on en tant que bouddhiste ?)
– 55 : Le nirvana peut-il être décrit ? (je crois que la page consacrée à ce sujet devrait intéressé beaucoup de monde !)
– 63 : Quel renoncement et quelle ascèse ? (la question de la vie monacale ou érémitique…)
– 73 : Le bouddhisme reconnait-il des pouvoirs psychiques ? (alors, alors ? Fables ou pas ? en 75, est posée la question de prouver ces pouvoirs)
– 77 : Y’a-t-il une place pour la magie ? (partout où le bouddhisme s’est implanté, existaient et existent des pratiques magiques)
– 84 : Comment le Bouddha est-il représenté ? (cette question est vraiment importante)
– 92 : Le bouddhisme Theravâda est-il égoïste ? (qu’en savez-vous, et que croyez-vous à ce sujet ?)
On relèvera qu’il existe évidemment des différences entre le Theravâda et les traditions qui la suivent, mais également que, parfois, les nuances sont légères, voire inexistantes et fantasmées !
L’érudition de Didier Treutenaere, doublée de son assurance toute theravadine, ajoute du piment à cet ouvrage que je ne saurais trop vous conseiller… On y apprend beaucoup, et l’on se surprend souvent à lire cette doctrine mal connue !

 Bonne lecture !

Zui Ho. 

 

Didier Treutenaere. Soukha. Bouddhisme Theravâda. Découverte du bouddhisme. Ouvrage de référence. Coup de coeur. Recueil. Questions-Réponses. Livre Bouddhiste. Livre Bouddhisme.

Publicités

2 commentaires sur “Didier TREUTENAERE – 100 questions sur le bouddhisme Theravâda

Ajouter un commentaire

  1. Tres bon livre qui ouvre les portes du formidable enseignement originel de Bouddha ; le Theravada (les traditions Mahayana et Vajrayana correspondant bien moins à ma compréhension et vision des choses)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :