Charles COUTAREL – Eveil ou la vie ne meurt pas

Charles COUTAREL – Eveil ou la vie ne meurt pas. 2012 (Kindle), 2015 (Aluna Editions). 160 pages. 19euros.

http://www.alunaeditions.fr/eveil/

charles coutarel éveil

CHARLES COUTAREL
Éveil ou La Vie ne meurt pas
La réalisation de Soi nous invite à grandir en conscience. Quitter nos en- fantillages, le plus souvent névrotiques, nous libérer de nos souffrances, devenir des êtres responsables et conséquents.

En dehors de la valeur intrinsèque de cette reconnaissance et de la célébration de notre véritable nature, l’intérêt majeur d’une telle démarche c’est la potentielle libération de nos vieux schémas de confusion et de souffrance.

Et finalement la paix qui en découle naturellement. La Paix du cœur et de l’esprit. Une paix simple, sans histoire. Avec cette Paix, une Joie innocente émerge. Une grâce simple. Rien de plus. Autrement nul besoin. C’est libre.

Si l’Éveil ou la réalisation de soi ne vous concerne pas, c’est aussi bien, il n’y a pas d’obligation.

Mais si simplement votre vie vous intéresse; si la paix, la douceur, le bien-être, l’intelligence, le partage, la joie et l’amour sont des mots qui ont un sens réel pour vous, alors faites donc pareil ! C’est uniquement pour vous !

— Charles Coutarel (Toulouse, février 2015).

*** Mon Avis ***

Un « guide pour l’éveil » franc, sincère, vrai, beau. Un must !

 

« L’éveil en lui-même, la conscience éveillée, n’a aucun contenu, mais tous les contenus viennent s’inclure en elle. Rien de ce qui s’inscrit ici ne prétend être la stricte vérité, ce sont des expressions, des « contenus ». La vérité c’est « ce qui est », pas ce qui apparaît ».

 Je vous avoue : j’ai été séduit et même plus, frappé par cet ouvrage de Charles Coutarel. Pourtant, mon mental a résisté un certain temps avant de laisser parler mon coeur. Cet inconnu, Charles Coutarel alias Sattoji, pouvait-il vraiment parler de quelque chose d’ineffable ? Peut-on parler de réalisation à des personnes qui n’ont pas réalisé (pour paraphraser Bernard Harmand) ?
 De plus, il existe, en France et ailleurs, quantité de gens, même de moins de quarante ans, pour vous dire qu’ils sont éveillés, et qu’on se complique trop, que l’éveil est à portée de main et même, qu’il n’y a rien à faire à ce sujet !
 Bref, c’est un cirque, pas mal de gourous auto-proclamés abusant de l’innocence de ceux qui cherchent et sont perdus, et ces gourous gonflant ainsi d’orgueil et leurs portefeuilles. Ce cycle se renouvelle selon les modes depuis l’apparition du New-Age. Il faut aussi garder à l’esprit que pas mal de ces arnaqueurs ont bien mis au clair la notion d’éveil et savent en parler finement : il faudra donc être plus malins qu’eux. Voilà donc mes a-priori pour ce type de bouquins et de personnages.

 Mais Charles Coutarel a su me convaincre, car il parle avec beaucoup d’amour, d’une manière juste, d’une manière vraie, et vraisemblablement, il a expérimenté ce dont il parle dans son livre. Certes, il parle avec un langage poétique parfois anarchique. Donc, il vous faudra abandonner l’intellect et le rationnel, pour « plonger à l’intuition », dans cet opus sensible où ne parle que le coeur de l’auteur.

 Par ailleurs, Charles Coutarel est assez sage pour ne pas mettre en avant un ego qu’il a dépassé : il est modeste, humble, et possède un esprit joueur, léger, plein d’humour. Des qualités indispensables pour ne pas être rejeté d’emblée.
 Donc Sattoji nous parle ici d’Eveil, et il le fait fort bien : il annonce d’ailleurs faire « un essai de présentation, un témoignage de plus ».
 L’éveil ou la vie ne meurt pas est d’abord un livre numérique, qui est édité ensuite sous format papier par Aluna Editions. « La suite », Charles COUTAREL – La danse de l’instant : Carnet de Notes… est publiée par Accarias-L’Originel : c’est la rançon du succès.
 Ce guide d’éveil de Charles Coutarel, « Eveil ou la vie ne meurt pas », mérite assurément l’attention et le succès qu’il suscite.

 J’ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux à le lire, car j’étais touché, mais aussi tant simplement l’auteur met en avant son expérience de l’Eveil avec des mots justes, vrais, directs. Il exprime bienheureusement l’inexprimable. Est-ce seulement possible ?
 Bien que je crois que le silence soit la meilleure des réponses, les « chercheurs » comme vous et moi cherchons, depuis que l’homme est l’homme, une voie pour atteindre le bonheur, le paradis, l’éveil ou quoi que ce soit de cet ordre.
 Si chacun a son chemin, nous pouvons avoir besoin de panneaux indicateurs, de guides pour nous montrer le sentier à arpenter.

 « Eveil ou la vie ne meurt pas », est bien un manuel à l’usage des chercheurs, bien qu’il n’en ait pas nécessairement la forme. En somme, vous pourrez quasiment lire ce livre d’où que vous ouvriez l’ouvrage. Je vous rassure, il est tout de même organisé en parties se succédant.
 Certes, Charles Coutarel ne cesse de parler d’Eveil dans tous les sens, explorant tous ses méandres – mais sans jamais poser de dogme ! Chacun fera son expérience – ou pas – de la « chose », l’auteur ne donnant que des indications.
 Après la description de son Eveil, l’auteur expose ensuite sa définition de l’Eveil en huit points, assortis d’un ensemble de questions auxquelles il répond avec pertinence, franchise et directement.
 Puis il nous parle du « jeu de la vie » – quand nous nous racontons des histoires et croyons alors vivre en jouant le jeu de la société – et « de la découverte de soi », où l’on décide alors d’abandonner ce jeu pour retrouver notre vraie nature d’Être
 Charles Coutarel poursuit avec « quelques termes » métaphysiques qu’il explicite au regard des deux parties précédentes.
 Une autre partie « Satsang » prend le relais : Sattoji nous parle alors de la spiritualité teintée par l’Inde telle qu’il la vit – car il part de là quand même.
 Vient un chapitre sur les « Croyances », où Sattoji les bouscule gentiment, les questionne… Il y ajoute des « Points de détail », qui sont importants et ne sont pas des détails, puisqu’ils nécessitent une explication !
 Enfin, vient la partie concrète : « l’Investigation de soi », où l’auteur propose cinq méthodes :
– la méditation
– le travail conscient
– l’accueil
– l’auto-investigation
– la pratique consciente
 Tout au long du livre, Charles Coutarel fait mouche, employant des tournures de phrase qui frappent (ou punchline !), jouant habilement des mots, sortant de sa manche des sentences formidables.
 Après un « rappel », un « résumé », une « note au chercheur d’Eveil » et une « postface aux lecteurs » (ouf !) on lit une interview enrichissante entre Charles Coutarel et Raghu réalisée à Pune en Inde.

 Charles Coutarel parle très bien de l’Eveil; il le fait avec son style, parfois décousu, virevoltant, joueur, déstabilisant donc, quelques fois insaisissable comme le domaine qu’il explore dans ce livre.
 Malgré tout, il y a du Sens, il y a du Vrai, de l’authentique et de l’expérience dans ce guide d’Eveil. J’ai été touché. Quelqu’un qui n’est pas habitué au langage de l’Advaïta-Vedanta ou au Taoïsme sera forcément séduit par cet opus (on notera toutefois que Charles Coutarel n’y fait jamais expressément mention).

 Je crois que c’est là un ouvrage de référence important sur l’Eveil. C’est un livre vraiment important, tout simplement. Il est aussi un coup de cœur pour ma part. Pour toutes ces raisons, il apparaît dans mon TOP 20.
 Je ne peux donc que vous en recommander…

 …une bonne lecture !

Zui Ho.

Charles Coutarel. Eveil. Guide, Manuel. Aluna Editions. Ouvrage de référence. Coup de coeur. TOP 20. Advaîta-Vedanta. Non-Dualité. Conscience. Être.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :