Céline SANTINI – Kintsugi : l’art de la résilience

Céline SANTINI – Kintsugi : l’art de la résilience. First Editions. 2018. 248 pages. 12.95 euros.

https://www.lisez.com/livre-grand-format/kintsugi-lart-de-la-resilience/9782412036204

Editions First

https://esprit-kintsugi.com/
https://celine-santini.com/

RENCONTRE AVEC CELINE SANTINI (Kintsugi : l’art de la résilience)

Réparer ses blessures – apprendre la résilience – la métaphore de l’art japonais de la réparation des céramique grâce à la soudure d’or.

Le kintsugi, qui signifie littéralement « jointure en or », est un art japonais ancestral qui invite à réparer un objet cassé en soulignant ses cicatrices de poudre d’or. Souvent perçu comme une forme d’art-thérapie pour accompagner la résilience, l’art du kintsugi suit un cérémonial lent et minutieux, qui requiert patience et concentration. Jour après jour, semaine après semaine, étape par étape, l’objet sera nettoyé, pansé, soigné, guéri et sublimé.
Enrichi de contes, de conseils et d’exercices pratiques, cet ouvrage vous accompagne dans votre processus de guérison, que vos blessures soient physiques ou émotionnelles, avec les différentes étapes traditionnelles de la réalisation d’un kintsugi.

Biographie de l’auteur
Céline Santini est écrivain, blogueuse, coach en développement personnel et en art-thérapie. Auteur d’une quinzaine d’ouvrages, elle est la rédactrice du blog jour-apres-jour.com, consacré à l’évolution de la conscience. Elle partage sa perception de l’art du kintsugi sur son site esprit-kintsugi.com.

*** Mon Avis ***

Un magnifique livre pour découvrir la voie du Kintsugi

 

 Les Japonais, et même plus généralement les asiatiques, ont l’art de concevoir des philosophies à multiples tiroirs, à plusieurs niveaux de lectures.
 On peut toujours pénétrer plus loin dans un texte, dans un enseignement, on peut y revenir sans cesse, toute sa vie même, et le lire, le relire et toujours y trouver quelque chose de neuf, de profond. J’ai coutume de dire que les textes « sacrés » les plus courts sont les plus profonds.
 Ici, il n’y a guère un tel texte sur lequel l’auteure, Céline Santini, ferait un commentaire ou une exégèse – mais peut-être existe-t-il des traités sur le Kintsugi – l’art de la jointure à l’or ?  Je suis quasiment certain que cela existe.

 Toutefois, dans ce très beau livre sur le Kintsugi, Céline Santini nous accompagne petit à petit sur le chemin de la résilience, mettant en parallèle l’art du Kintsugi, avec l’art de réparer ses blessures, d’adoucir et guérir nos blessures, et cela-même en nous contant les moments intimes de sa vie – car Céline Santini n’a pas manqué de prendre des coups dans la vie, de se blesser, de souffrir, et de chercher par tous les moyens à soigner cela.
 C’est donc un triple chemin que l’on découvre dans ce superbe bouquin : Céline Santini nous apprend dans cet ouvrage 1) comment réparer une poterie – 2) elle nous expose en même temps sa vie – et 3) nous donne des pistes pour que l’on se soigne intérieurement, comme si nous étions nous aussi des poteries cassées qu’il fallait réparer, pour renaître à nouveau. L’ouvrage est vraiment superbe, et le triple chemin proposé dont j’ai parlé forme l’ossature conceptuelle de celui-ci.

 C’est un livre qui m’a profondément touché : même si je crois qu’il serait bien que l’art du Kintsugi soit plus approfondi et détaillé (dans un second livre peut-être ?), le fait que l’on puisse établir une analogie entre la réparation et la sublimation des cicatrices d’une poterie, et soi-même, est vraiment séduisant et porteur d’idées positives. Cela ouvre des perspectives bienveillantes.
 C’est aussi une manière de voir innovante pour nos esprits occidentaux. D’autant que Céline Santini met tout son coeur, tout son savoir à chacune des 40 étapes de la prise en charge, du soin apporté à la poterie, pour nous proposer des outils adaptés à chacune de ces étapes.
 L’art du Kintsugi, c’est ainsi une méditation – on voit par là qu’en tant que bouddhiste, ce livre pourra bien nous intéresser. A la japonaise, nous sommes invités à prendre notre temps, à décomposer le processus de guérison, à contempler, à prendre soin (c’est l’idée centrale) : nous n’effacerons pas les traces de la vie, ces fichues cicatrices, mais au contraire, on les mettra en valeur, et ce qui était moche deviendra sublime. Quelle transformation ! Quelle alchimie !

 Céline Santini, qui a beaucoup vogué entre les techniques de bien-être, qui a cherché sa voie, distille ici tout au long de son livre toutes les astuces pratiques en sa possession, que chacun pourrait mettre en application en correspondance avec le lent processus du Kintsugi, cet art de combler les cicatrices et de les magnifier d’or.
 
 C’est en soi un livre de développement personnel, mais comme je n’en ai jamais vu auparavant : les 40 étapes nécessaires à l’art du Kintsugi proposent une réflexion, une méditation sur l’art de guérir que je trouve très pertinente, et c’est pourquoi je pense que cela devrait être approfondi (par l’auteure comme les lecteurs).
 Ce livre est l’occasion d’aborder différemment les souffrances (un thème bien bouddhiste donc !). Accompagné de photos d’objets réparés devenus magnifiques, cet ouvrage sur le Kintsugi est une base pour la pratique du Dharma.

 Réparer les cicatrices d’une poterie, c’est aussi réparer les siennes, faire acte de résilience. C’est aussi prendre le temps. C’est aussi se mettre en oeuvre tout entier dans cette réparation, la contempler – bref, quelque chose de profond et de sage nous attend. Une belle méditation !

 Voici donc un bien bel ouvrage que je vous recommande – un vrai coup de coeur pour moi !

 Bonne lecture !

Zui Ho.

Céline Santini. Kintsugi-Do. First Editions. Résilience. Souffrance. Coup de coeur, Sublimation des cicatrices

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :