Bernie GLASSMAN – Comment accommoder sa vie à la manière zen

Bernie GLASSMAN – Comment accommoder sa vie à la manière zen… selon les Instructions au cuisinier de Maître Dogen. Albin Michel. 2002. 272 pages. 13.70euros.

http://www.albin-michel.fr/ouvrages/comment-accommoder-sa-vie-a-la-maniere-zen-9782226132888

Bernie Glassman - Comment accommoder sa vie à la manière zen

Editeur : Moine zen américain, Bernie Glassman nous livre ici son témoignage sur cet art singulier qui consiste à donner sens à son existence, et qui peut se comparer à l’art culinaire. Dans la tradition bouddhique, la vie elle-même est apparentée au repas suprême, que l’auteur nous invite à préparer en sa compagnie, dans le sillage des Instructions au cuisinier de Maître Dogen, fondateur de l’ordre zen sôtô au XIIIe siècle.
 À partir des « ingrédients de base » qui correspondent aux données incontournables de notre vie, Bernie Glassman élabore différentes préparations « culinaires » pour nourrir l’esprit – comme la méditation ou l’étude – et pour mieux vivre ensemble.
 Son message porte avant tout sur la nécessité d’un engagement véritable. Préoccupé par les grands problèmes de société, il mène depuis vingt ans une lutte authentique pour la réinsertion des déshérités. Une manière pour lui de montrer que la sagesse zen s’adapte concrètement aux questions majeures de notre monde contemporain.

*** Mon Avis ***

Un livre de recettes indispensable pour tout pratiquant du zen

 

 Qui ne s’est pas servi pour enseigner, en France, du livret du Shobogenzo écrit par Dogen à l’attention du tenzo – le cuisinier du monastère zen ? Il existe un bon paquet de livres plus ou moins heureux sur cet enseignement.
 Mais Bernie Glassman, grand maître occidental du Zen né en 1939, si particulier, si engagé auprès des plus démunis et dans sa pratique du zen, en a fait un enseignement tout spécial, vraiment, et qui rend son ouvrage absolument fascinant et savoureux. C’est ex-cel-lent ! Et en France, il y a malheureusement trop peu de Bernie Glassman.

 Tout comme lui, on suit dans ce livre « la recette » de Dogen pour « accommoder sa vie à la manière zen ». On suit les commentaires de Bernie Glassman au sujet du Dharma, s’appuyant sur son vécu propre pour mettre en perspective les enseignements du Dogen. Pour moi, à l’heure actuelle, c’est le meilleur des livres sur ce thème de Dogen. Encore plus particulier, il a un format également particulier (10×19.5cm).
 Bernard ‘Testugen’ Glassman, disciple du défunt Hakuyu Taizan Maezumi roshi, écrivit ce livre alors que son maître venait de mourir, en 1995 et le lui dédie : on imagine son émotion !
 Et il nous explique sa vie, sa vie de disciple puis de maître zen de New-York et Yonkers, et surtout, comment fonctionne sa communauté et les difficultés rencontrées – Zen Peacemakers et « l’entreprise sociale » Greyston Bakery – dans ses actions socio-économiques. [Pour info : il a aussi dirigé des retraites au camp d’Auschwitz et initié des retraites de rues où les pratiquants vivent comme des SDF pendant un temps déterminé. Je vous parlerais prochainement de son magnifique livre, « L’art de la paix »]

 Voilà donc toutes ces péripéties, aventures, erreurs, victoires contées dans ce merveilleux livre, dans lequel Bernie Glassman s’évertue à tirer des leçons afin de mettre en lumière les « Instructions au cuisinier zen » de Dogen : en effet, le cuisinier zen ne peut faire zazen et mener la vie monastique comme les autres moines, aussi Dogen lui écrivit spécialement des instructions (Tenzo Kyokun) afin de pouvoir exercer sa pratique du zen en même temps que son travail.
 Et c’est précisément parce que nous sommes dans ce cas de figure aujourd’hui, que Bernie Glassman a remis au goût du jour les instructions datant du XIIIème siècle…
 Voici comment est contruit le livre :
– Prologue : Préparer le menu
– Le premier plat : des recettes pour l’esprit
– Le deuxième plat : des recettes pour apprendre
– Le troisième plat : des recettes pour gagner sa vie
– Le quatrième plat : des recettes pour changement social
– Le cinquième plat : des recettes pour la communauté
– Epilogue : le troisième voeu.
 Je vous donne juste un aperçu pour vous mettre l’eau à la bouche ! Et c’est un livre bouleversant, humain, touchant. Il n’y en n’a pas deux comme celui-ci.

 Si vous respectez vos voeux de bodhisattva, que vous voulez vous engager socio-économiquement (faire du « bouddhisme engagé » – je dirais être simplement bouddhiste pour ma part, mais malheureusement on doit insister aujourd’hui), si vous voulez pratiquer le zen et mener votre vie actuelle de front, il vous faut lire… ce livre de recettes.
 C’est un de mes livres du bouddhisme zen des plus précieux. Je vous le recommande vivement !!!

 Bonne lecture !

Zui Ho.

Bernie Glassman. Dôgen (Eihei Dôgen Zenji). Albin Michel. Instructions au cuisinier zen (Tenzo Kyokun). Ouvrage de référence. Bouddhisme zen. Tradition Zen Rinzaï. Ethique bouddhiste. Livre bouddhiste. Livre Bouddhisme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :