Georges DRIESSENS (trad.) – La Perfection de Sagesse

Georges DRIESSENS (trad.)/ Anonyme – La Perfection de Sagesse, soutras courts du Grand Véhicule, suivis de L’Enseignement d’Akshayamati. Seuil/Points-Sagesse. 1996. 360 pages.

http://www.seuil.com/

004926-full

 Les soutras de la Perfection de sagesse rapportent les paroles de l’Eveillé Shakyamuni appartenant à la seconde Roue de la Doctrine, un cycle d’enseignement à l’occasion duquel il a exposé l’irréalité des phénomènes.
 Historiens et savants placent autour du 1er siècle avant J.C. la rédaction des plus anciens textes de cet aspect du canon bouddhique. Lorsque le bouddhisme atteint le Tibet au VIIe siècle, commence une longue période de traduction, Indiens et Tibétains s’associant pour rendre dans la langue des seconds les soutras (la parole de l’Eveillé), et les shastras (les commentaires indiens), originellement écrits en sanscrit.
 Ce volume offre en premier lieu au lecteur et au chercheur les versions courtes des soutras de la Perfection de sagesse, fondement scriptural de la philosophie du Milieu dont le maître indien Nagarjuna a fait la synthèse du sens dans son Traité du Milieu.
 Une des autres sources principales de Nagarjuna pour sa distinction entre ce qui est définitif et interprétable dans les paroles de l’Eveillé, l’Enseignement d’Akshayamati, est présentée ensuite pour la première fois en Occident.
 Ces soutras dévoilent la pensée du Milieu dans la langue paradoxale, d’une grande richesse et abondance, propre à la littérature traditionnelle de l’Inde.

*** Mon avis ***

Ouvrage indispensable sur les enseignements de la Perfection de Sagesse

 

  Je n’ai malheureusement pas la version éditée par Vajra Yogini, depuis longtemps épuisée, « La Noble perfection de sagesse en huit mille versets » publié en 2007.
Et nous, lecteurs lambda du bouddhisme vulgarisé, n’avons donc plus que cette autre et première traduction du même Georges Driessens, afin de nous familiariser avec la pensée des sutras de la Prajnaparamita, autrement dit la Perfection de Sagesse – si chère à Nagarjuna.
 Ces 360 pages sorties en 1996 n’ont toujours pas été rééditées : c’est donc une urgence pour vous, si vous ne l’avez pas, que de vous procurer cette édition de poche. L’excellent mais feu Georges Driessens, sous la direction de Yonten Gyatso, en est le maître d’oeuvre.
 Mais je pense qu’un grand nombre de lecteurs doit avoir dans sa bibliothèque cet ouvrage car il brosse un panorama intéressant de cet énorme corpus du bouddhisme du second tour de la Loi, très peu accessible en français mais bien plus en anglais et encore plus en tibétain.

 On trouve évidemment dans ces textes « Le coeur de la perfection de sagesse », page 147, bien connu des pratiquants du Zen, mais également bien des textes retenus par les pratiquants du bouddhisme tantrique tibétain.
 17 textes de tailles divers issus de la tradition de la Noble Perfection de Sagesse forment le premier volet de l’opus, mais le premier offre d’emblée 78 pages de questions-réponses entre le Bouddha et Suvikrantavikramin, en 7 parties.
 Le second volet est composé par « L’enseignement d’Akshayamati », pour la première fois traduit en français, donc inédit. Courant sur 130 pages, ces instructions sont un complément indispensables aux écrits de Nagarjuna et Aryadeva, et recommandées par Chandrakirti, Bhavaviveka et Kamalashila. C’est un véritable manuel bouddhiste en soi, sorte de Bodhicharyavatara-bis et de lam-rim.

 Voici la liste des soûtras du livre « La Perfection de sagesse » en référence :
1 – Les questions de Suvikrantavikramin
2 – La perfection de sagesse en cinq cents périodes
3 – La perfection de sagesse du diamant coupeur
4 – La perfection de sagesse en cent cinquante moyens
5 – La perfection de sagesse en cinquante périodes
6 – La perfection de sagesse pour Kaushika
7 – Les vingt-cinq portes pour la perfection de sagesse
8 – Le cœur de la perfection de sagesse
9 – La perfection de sagesse en quelques mots
10 – La mère de ceux ainsi-allés, la perfection de sagesse en une lettre
11 – La perfection de sagesse en sept cents périodes
12 – Les cent huit noms de la perfection de sagesse
13 – La perfection de sagesse pour Suryagarbha
14 – La perfection de sagesse pour Chandragarbha
15 – La perfection de sagesse pour Samantabradha
16 – La perfection de sagesse pour Vajrapani
17 – La perfection de sagesse pour Vajraketu
18 – L’enseignement d’Akshayamati

 « La Perfection de Sagesse » présentée ici est donc un condensé de cette pensée indienne fructueuse, du bouddhisme philosophique de haut-vol malgré tout mis à la portée de tous – mais sans les commentaires d’un lama ou d’un gueshé !
Il est toutefois indispensable, car la Perfection de Sagesse est rarement présentée et traduite directement en français, à ma connaissance.

Bonne lecture !

Zui Ho.

Georges Driessens. Anonyme. Yonten Gyatso. Nagarjuna. Suvikrantavikramin. Akshayamati. Perfection de Sagesse. Prajnaparamita. Paramita/Perfections. Sutras du Mahayana. Lamrim. Seuil/Points-Sagesse. Ouvrage de référence. TOP20. Bouddhisme Mahayana. Bouddhisme tibétain. Livre Bouddhiste. Livre Bouddhisme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :