Thich Nhat Hanh – L’art de vivre

Thich Nhat Hanh – L’art de vivre. Le courrier du livre.
26.06.2018. 209 pages. 19.90euros.
ISBN-13: 978-2702914670

http://www.editions-tredaniel.com/lart-de-vivre-p-7690.html

Thich Nhat Hanh - L'art de vivre

« Va lentement, ne te hâte pas,
chaque pas t’emmène
au meilleur instant de ta vie »
Thich Nhat Hanh

 Nous voulons tous savoir d’où nous venons et où nous allons. Et par-dessus tout, nous voulons être heureux… L’humanité a donné naissance à de nombreux artistes talentueux, musiciens, architectes… mais combien d’entre nous ont maîtrisé l’art de créer un moment de bonheur pour nous-mêmes et notre entourage ? Alors, comment devrait-on vivre ?
 Dans ce livre, Thich Nhat Hanh – l’un des plus grands maîtres spirituels de notre époque – répond à cette question en nous révélant une nouvelle façon d’accéder au bonheur. Il nous montre comment être acteur de notre vie avec curiosité, joie, sérénité et nous invite, en ces temps troublés, à mieux nous comprendre nous-mêmes pour mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons…

Un livre profond qui met en lumière toute la philosophie de Thich Nhat Hanh.

 Thich Nhat Hanh, moine bouddhiste vietnamien, érudit et poète, inlassable défenseur de la paix, figure parmi les personnalités les plus engagées du bouddhisme dans le monde occidental. Depuis plus de trente ans, il réside dans le sud-ouest de la France, au Village des Pruniers, où il a fondé une communauté qui accueille chaque année de nombreux participants venus du monde entier. Il est l’auteur de livres best-sellers dont Pratique de la méditation à chaque instant, La Peur, Conversations intimes avec le Bouddha, L’Energie de la prière, L’Art de communiquer en pleine conscience, Savourez et Les bienfaits du silence.

*** Mon Avis ***

Un excellent recueil d’enseignements de Thich Nhat Hanh

 

 Voici un tout nouveau livre de Thich Nhat Hanh, ou plutôt, un recueil d’enseignements. En effet, ceux qui étaient présents lors d’une retraite de 21 jours au Village des Pruniers en juin 2014 (Thay ayant eut son AVC en novembre 2014, ce livre ferait partie des derniers enseignements) auront le bonheur de retrouver ses paroles d’alors dans cet excellent ouvrage du maître vietnamien, égal à lui-même.
 Ce n’est pas le premier livre de ce type de la part de Thay (la plupart des maîtres bouddhistes, dont le XIV-DL, voient leurs enseignements oraux passer à l’écrit), mais c’est assurément l’un de mes préférés (j’ai encore une dizaine de ses livres dans ma bibliothèque), bien que je n’ai pas tout lu de lui (si vous avez la liste exhaustive de ses écrits, je prend !).

 C’est certainement que les paroles de TNH ont été ici admirablement conservées puis retranscrites, et elles font la force de ce livre publié par Le Courrier du Livre.
 Cette retraite de 21 jours étaient bien sûr destinée à l’apprentissage de méditations et concentrations spécifiquement élaborées par TNH.
 Ainsi, le bouquin est divisé en 7 parties, chacune abordant spécifiquement des thèmes bien bouddhiques, concernant des « concentrations » très pragmatiques, qui sont autant de « portes de libération » :
1. Le vide : miracle de l’inter-être, est l’un des textes les plus métaphysiques et poétiques qu’il m’ait été permis de lire, écrits par TNH. Vraiment sublime ! Nous sommes semblables à des nuages… Quelle est la vie d’un nuage ?
2. L’absence de signe : un nuage ne meure jamais. J’ai particulièrement apprécié ce chapitre, passionnant, où il est question des 8 corps énergétiques. C’est un enseignement tellement rare qu’il est exceptionnel et il faut remercier Thay pour sa capacité à mettre à jour des enseignements gardés à l’ombre par les moines aux laïcs… A lire absolument !
3. L’absence de but : se reposer en Dieu. Excellente méditation elle aussi. Lisez :
« Tout comme une vague n’a nul besoin d’aller chercher l’eau, nous n’avons pas besoin d’aller à la recherche de l’ultime. La vague est l’eau. Vous êtes déjà ce que vous voulez devenir. Vous êtes fait du soleil, de la lune et des étoiles. Vous avez tout en vous« .
4. L’impermanence : c’est maintenant. Qu’attendons-nous pour vivre, alors que nous vivrons 100 ans maximum, et que la Mort peut nous emporter dès la fin de la lecture de cette recension ? Vivre en permanence avec à l’esprit l’idée d’impermanence nous permet de tout savourer en pleine conscience et de vivre en priorité ce que l’on considère le plus important pour nous-même…
5. La non-avidité : vous avez assez. Qu’ajouter de plus aux premiers mots de ce chapitre ? « L’art du bonheur est l’art de vivre profondément dans le moment présent. Ici et maintenant est l’unique point de l’espace-temps où la vie est disponible et où nous pouvons trouver tout ce que nous recherchons, y compris l’amour, la liberté, la paix et le bien-être. Le bonheur est une habitude. C’est un entraînement. Avec la pleine conscience, la concentration et la vision profonde, nous pouvons nous libérer des émotions que sont l’agitation et l’avidité et réaliser que, en cet instant, nous avons déjà plus qu’assez de conditions pour être heureux. C’est la contemplation sur la non-avidité« .
6. Le lâcher-prise : transformation et guérison. C’est un chapitre consacré à l’enquête menée par Thay pour ses disciples et le lecteur afin qu’ils sachent pourquoi ils vont mal et ne peuvent trouver le bonheur en eux-même : j’ai bien aimé également ce chapitre, car Thay se met à la place de ceux qui l’écoutent !
7. Le nirvana, c’est maintenant. Le nirvana, c’est littéralement « l’extinction », celle des désirs douloureux, des afflictions, des tourments. « Le fait de se libérer des afflictions est la présence du nirvana. Le nirvana, c’est la dimension ultime. C’est l’abandon et l’extinction de toutes les notions et idées. Ce n’est que quand nous sommes vivants que nous pouvons connaître le nirvana« . Fabuleuses paroles !
 Suit une conclusion, « Il est temps de vivre », puis d’un dernier chapitre sur « les cinq entraînements à la Pleine conscience », un programme-phare du Village des Pruniers.
 Cet opus, pourvu d’une couverture faite d’un gros carton habillé d’une jaquette, est fait pour durer ! C’est très certainement l’un des ouvrages les plus intéressants de Thich Nhat Hanh ! J’ai adoré !

 Je vous recommande donc fortement la lecture de cet ouvrage !

 Bonne lecture !

Zui Ho.

Thich Nhat Hanh, Le Courrier du Livre, Bouddhisme zen, Tradition zen rinzaï, Livre bouddhiste, Livre bouddhisme, Coup de coeur, Réflexion,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :