KAMALASHILA – Les étapes de la méditation

KAMALASHILA – Les étapes de la méditation. Seuil- Points Sagesse.
20/09/2007. 6.10euros. 176 pages. EAN 9782020857031

http://www.seuil.com/ouvrage/les-etapes-de-la-meditation-kamalashila/9782020857031

kamalashila étapes de la méditations

Les Étapes de la méditation
 Les trois volets des Étapes de la méditation forment un exposé général du bouddhisme du grand véhicule sous l’angle du calme continu – l’unification de l’esprit – et de la vision pénétrante – l’investigation puis la pénétration non conceptuelle de la vraie nature du monde. Cette division bipartite constitue une porte d’accès idéale pour la compréhension de l’ensemble des textes majeurs de la tradition.
 Cette œuvre s’est aussi avérée décisive dans le contexte de la diffusion initiale de la doctrine au Tibet ; dans le dernier volet, Kamalashila trace la distinction entre les deux tendances qui traversent l’histoire du bouddhisme : le gradualisme et le spontanéisme, privilégiant clairement le premier. Sa position aura une profonde influence sur les orientations de diverses écoles tibétaines. Les Étapes de la méditation ouvrent de passionnantes perspectives, pour le pratiquant comme pour l’esprit curieux qu’intéresse l’histoire de la pensée religieuse.

Kamalashila
 Né en Inde au VIIIe siècle, il devint disciple de Shantarakshita et professeur à l’université Nalanda, où il écrivit de nombreux traités philosophiques. Invité au Tibet, il fut chargé de défendre le point de vue du bouddhisme indien gradualiste contre la doctrine chinoise subitiste du maître ch’an chinois Hoshang Mahayana lors du célèbre débat de Samyê en 792, ou  » concile de Lhassa « , avant de périr mystérieusement assassiné.

 

*** Mon Avis ***

Les Bhâvanâkrama, trois traités sur les méditations fondatrices du bouddhisme tibétain

« Le calme continu est l’unification de l’esprit,
La vision pénétrante est l’investigation du vrai« .

 

 Traduit du tibétain par Georges Driessens, cet opuscule traité écrit par le pandit Kamalashila (ou Kamalasila) expose les méditations-phare du bouddhisme tibétain, Shamatha (Quiétude mentale ou calme continu) et Vipassana (Vision profonde ou pénétrante), ainsi que leur union et stabilisation.
 Néanmoins, attention : ce texte du VIIIème siècle, s’il est court, n’est pas un manuel de méditation extrêmement détaillé et compartimenté, comme les tibétains et les theravadin savent en composer.
 J’ai été dérouté à sa lecture, et je ne la juge pas facile. Il n’est pas structuré, chapitré, sous-titré comme on en a l’habitude (certes, et d’ailleurs, les textes comportent des intertitres… mais ils sont ajoutés par le traducteur !).
 Néanmoins, c’est un « texte-racine », et c’est pourquoi il s’est vendu comme des petits pains : Seuil ferait bien de le rééditer !

 Les Bhâvanâkrama, ou étapes de la méditation, notamment le dernier traité, ont été écrit par Kamalashila, élève de Shantarakshita, afin de contrer les idées d’alors quant à « l’éveil subit » qui auront cours sous la forme du Ch’an en Chine puis du Zen au Japon. « L’éveil progressif » venant de l’Inde deviendra le socle des enseignements tibétains. Pourtant, on dit de Bodhidharma, fondateur du Ch’an, qu’il venait… d’Inde !
 C’est donc également un document historique auquel on se confronte ici.
 Voici ce que dit à leur sujet Georges Driessens : « Les étapes de la méditation forment un exposé général de la théorie et – surtout – de la pratique, un panorama complet du grand véhicule selon l’optique de la philosophie du milieu (madhyamika), Kamalashila étant considéré au Tibet comme un Tenant du milieu autonome pratiquant du yoga (yogacara svatantrika madhyamika) [NB : Yoga de l’esprit]. On ne leur connait pas de commentaire et, ainsi que le remarque Sa Sainteté le Dalaï-lama dans l’introduction à son exposé du second volet [Le Dalaï-Lama – Les étapes de la méditation, Commentaire de Sa Sainteté sur le texte de Kamalasila], la lignée de transmission est rare« .

 Eh oui, cela confirme mes propos : ces traités ne sont pas d’une lecture facile bien qu’ils soient courts, et même s’ils ont été à la racine des grands traités tibétains sur la méditation, ce sont plutôt les développements tibétains « ex nihilo » des Bhâvanâkrama qui eurent du succès auprès des moines. A relire donc… mais…

Bonne lecture – si vous en avez envie !

Zui Ho.

Kamalashila, Georges Driessens, Seuil-Points Sagesse, Bhâvanâkrama, Étapes de la méditation, ShantarakshitaEveil graduel-progressif, Bouddhisme tibétain, Méditation Shamatha (Quiétude mentale), Méditation Vipassana (Vision profonde), Méditation : union Shamatha-Vipassana, Bouddhisme tibétain, Méditation, Méditation tibétaine, Manuel de méditation, Livre bouddhiste, Livre bouddhisme, Texte-racine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :