Sandy HINZELIN – Tous les êtres sont des bouddhas

Sandy HINZELIN – Tous les êtres sont des bouddhas
Traduction et commentaires du Traité qui montre la nature de Boudha, du Troisième Karmapa

RENCONTRE AVEC SANDY HINZELIN (Tous les êtres sont des Bouddhas)

Editions Sully, collection Le Prunier
21/08/2018, 287 pages, 22euros,
ISBN-13: 978-2354323103

https://www.editions-sully.com/livre.php?id=225

sandy hinzelin tous

« Tous les êtres sont des bouddhas », chacun a donc la possibilité de s’éveiller, de percevoir la réalité telle qu’elle est, et de se libérer de ce qui enchaîne et conduit vers l’insatisfaction.
Personne n’est exclu, la seule condition est d’ôter les différents voiles qui recouvrent ce qui est déjà là. Cette situation peut être comparée à une personne assise sur un trésor enfoui dans la terre. C’est seulement en creusant qu’elle pourra le découvrir. Cette possibilité, ce trésor, c’est la nature de Bouddha.
La nature de Bouddha est donc un enseignement essentiel qui montre la possibilité d’une existence différente du samsāra. Il s’agit d’un refuge d’où peut fleurir une existence non conditionnée, authentique, qui nous correspond et qui est bénéfique pour tous.
Cet ouvrage s’appuie sur une traduction du tibétain du Traité qui montre la nature de Bouddha, écrit par le 3e Karmapa Rangjoung Dorjé (1284-1339), maître tibétain de la lignée Kagyü, qui présente de façon concise la nature de Bouddha et donne quelques éléments pour la voir directement. Il présente également une traduction du commentaire de ce traité par le grand érudit Jamgön Kongtrul Lodrö Thayé (1813–1899).
L’auteur propose ensuite une approche phénoménologique détaillée de la nature de Bouddha.

Sandy Hinzelin est docteur en philosophie et chercheur associé au PHIER (Université Clermont Auvergne). Elle a enseigné la philosophie orientale et occidentale à l’Université Blaise Pascal et est professeur de yoga tibétain Kum Nye.

*** Mon Avis ***

Parfait ! Le coeur de la philosophie du Bouddha est dans ces pages ! Indispensable !

 Malgré cette accroche, le livre de Sandy Hinzelin, « Tous les êtres sont des bouddhas », n’était pas parti favori. Mais… les éditions Sully ont bien souvent le nez creux, et c’est leur première publication au sujet du bouddhisme tibétain : il ne pouvait donc y avoir anguille sous ses roches de la part de nos bretons.
 J’ai donc fais le requin pendant quelques semaines, avant de plonger subitement dans les eaux glaciales… et j’en fus tout ébloui : ce premier livre de Sandy Hinzelin est un bijou !

 Ecrit par une universitaire, ce livre est d’ors-et-déjà un ouvrage de référence car traitant spécifiquement d’un point précis et son corollaire : la Nature-de-Bouddha ou Tathâgatagarbha, et l’Eveil.
 Pour cela, Sandy Hinzelin traduit tout d’abord le texte-racine du IIIème Karmapa Ranjoung Dorjé, le « Traité qui montre la nature de Boudha », qui est lui-même  aussitôt commenté par Jamgon Kontrul Lodrö Thayë (XIXème siècle), qui font ensuite l’objet en deuxième partie d’ouvrage, d’une réflexion de la part de Sandy Hinzelin, qui rappelons-le, est en fait sa thèse de doctorat.
 Malgré toute cette lourdeur graphique en apparence, tout ce cérémonial spirituel et textuel entre deux sommités tibétaines, tellement traditionnel, je vous ai dis plus haut avoir été ébloui par ce livre, « Tous les êtres sont des Bouddhas ».
 Cela tient essentiellement à quelques points :
– l’auteur et l’éditeur ont fait un formidable travail de mise en valeur des textes
– Sandy Hinzelin a cherché le plus possible à rendre le tout cohérent, homogène et surtout, lisible, intelligible.
– cela veut dire que malgré que l’on touche au coeur du coeur du Dharma du Bouddha – nous avons tous l’essence sacrée de Celui-ci – Sandy Hinzelin réussit à mettre à la portée de tout le monde des concepts difficiles, dans la seconde partie qui est la sienne, sans user de jargons tibétain ou occidentaux qui mettraient tout le monde à distance, forcément !

 Nous avons donc là un ouvrage de référence, excellent (il mérite bien le TOP20 !) car très bien écrit et vulgarisé, détaillant un point précis et décisif du bouddhisme, soit la Nature-de-Bouddha. Si méditer simplement vous satisfait, très bien. Si vous voulez aller plus loin dans le bouddhisme, tibétain par exemple, j’ai déjà recommandé quelques bons livres. Et si vous voulez savoir pourquoi nous sommes tous des Bouddhas, et savoir comment dévoiler cette partie de vous-même, alors, lisez sans attendre ce génial ouvrage de Sandy Hinzelin !

 Je ne peux que vous recommander chaudement son achat et sa lecture éclairante. C’est un très bel objet de réflexion et de méditation !

 Merci Sandy, merci Sully !

Zui Ho

Sandy Hinzelin, Bouddhisme Tibétain, Tradition Karma-Kagyü, Tradition Nyingma, IIIème Karmapa, Ranjoung Dorjé, Sully, Jamgon Kontrul Lodrö Thayë, Commentaire, Texte-racine, Eveil, Nature-de-Bouddha, Tathâgatagarbha, Ouvrage de référence, TOP20, Etude universitaire,

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :