Dainin KATAGIRI – Retour au silence, la pratique du zen dans la vie quotidienne

Dainin KATAGIRI – Retour au silence, la pratique du zen dans la vie quotidienne
Texte établi par Yûkô Conniff & Willa Hathaway
Traduit de l’américain par Dominique Dussaussoy
Seuil-Points Sagesse.
01/12/1993. 277 pages.
ISBN-13: 978-2020156721

Dainin KATAGIRI - Retour au silence

« Dainin Katagiri proclame que l’éveil se manifeste tout de suite et ici même, au cœur de la routine quotidienne. C’est vivre, seulement vivre de tout notre cœur qui atteste l’authenticité de notre pratique. La pratique zen de la méditation assise (zazen) n’est donc nullement un moyen au service d’un but, c’est l’activité de l’éveil en soi.
Retour au silence reprend les éléments fondamentaux de l’enseignement du Bouddha, en insistant sur le sens de la foi et de la méditation. Il propose également un commentaire des « quatre méthodes d’éducation du bodhisattva », tirées du Shobogenzo de Dogen, chapitre qui traite en profondeur des actions appropriées que doivent mener ceux qui conduisent les autres sur la Voie du Bouddha. Au fil des pages, Katagiri donne vie à ce message : « Bouddha est notre vie de tous les jours ». »

Jikai Dainin Katagiri, également connu sous le nom de Hojo-san Katagiri, était un Sōtō Zen Roshi et l’un des fondateurs du centre de méditation Zen du Minnesota à Minneapolis, au Minnesota, où il a servi de 1972 à sa mort d’un cancer en 1990.

https://www.shambhala.com/authors/g-n/dainin-katagiri.html : « Né à Osaka au Japon en 1928, Dainin Katagiri a suivi une formation traditionnelle d’enseignant de zen. Il est arrivé aux États-Unis pour la première fois en 1963 pour aider à la construction d’un temple zen Soto à Los Angeles. Il rejoignit ensuite Shunryu Suzuki Roshi au Centre zen de San Francisco où il enseigna jusqu’à la mort de Suzuki Roshi en 1971. Il fut ensuite invité à créer un nouveau centre zen à Minneapolis, qui, outre un monastère dans la campagne du Minnesota, supervisa jusqu’à sa mort en 1990. Il a laissé derrière lui un héritage d’enseignements enregistrés et douze héritiers du Dharma. »

*** Mon Avis ***

Un bon livre sur le zen, et pour devenir bouddhiste !

 

 Bien des « zénistes » ont fait de ce livre de poche une merveille, un objet culte, un livre « à lire absolument ». C’est vrai que le « gaillard » fut difficile à dénicher à bon prix, car il se fait rare – c’est donc presque une légende !
 Pas mal de gens qui s’assoient sur un zafu et qui ont suivi Deshimaru Senseï me le recommandaient. En effet, ce Japonais qui dirigea aux EUA était de la secte Sôtô Zen. Pour une fois que ce n’était pas « un Rinzaï », secte bien plus populaire au pays des ricains…
 Notons que Robert Tenzin THURMAN – le premier occidental à être devenu un moine tibétain; un proche du Dalaï-Lama – préface l’ouvrage « de son ami » pour lequel il ne tarit pas d’éloges. Il parait pour la première fois en 1988 à Boston.

 Pas aussi bon que ceux de Shunryu SUZUKI, « Retour au Silence » ressemble aux ouvrages de son confrère et compatriote car il rassemble des enseignements donnés dans les centre zen qu’il dirigea, enregistrés puis retranscrits et mis en forme. Une photo, « la célèbre photo » de Kodo Sawaki en zazen précède les 100 premières pages consacrées à des enseignements sur « le zen dans la vie quotidienne » : évidemment, l’on affaire là à un « roshi », ce que l’on y apprend est de qualité – mais pour les habitués du zen, rien de neuf sous le soleil comme disait l’autre. On tombera toutefois sur quelques merveilles et traits d’esprit savoureux. Mais c’est la suite qui lui apporte une valeur précieuse. Et Dôgen fait alors son apparition.

 En effet, la seconde partie m’attire plus : « Pénétrer la voie du Bouddha » insiste, en cinq chapitres, sur la manière dont on devient disciple du Bouddha, et la part éthique et les voeux que l’on se doit de prendre et de mettre en application afin que toute cette spiritualité ne soit pas lettre morte…
 La troisième partie a pour objet la « Foi bouddhiste et pratique bouddhiste » : les deux sont liées. Dainin Katagiri développe ici un certain aspect religieux, pas ritualiste, pas figé, mais cet aspect vivant profondément en chacun des pratiquants du zen, qui fait que tout n’est qu’Un, la pratique comme la foi et le reste… Ce qui fait que « le Zen c’est la Vie » !
 Enfin, la quatrième partie : « Dans le chapitre intitulé « Les quatre méthodes d’éducation du bodhisattva », Dôgen Zenji enseigne quatre méthodes pour amener les gens à vivre en paix et en harmonie avec leurs semblables : le don, la parole bienveillante, l’action salutaire et l’action unifiée ». Dainin Katagiri fait donc ici le « Commentaire » de ce livret de Dôgen. Et c’est tout bonnement excellent.
 

 Voilà, en somme, un « Retour au silence » où son auteur ne fait que parler : encore un paradoxe zen ! Mais en fin de compte, ce n’est pas un mauvais livre, au contraire : c’est juste que l’on a fait de ce livre en France un opus exceptionnel et légendaire alors qu’il est certes très bon, mais n’est pas non plus indispensable. En même temps, Dainin Katagiri a écrit d’autres bouquins et personne ne les a encore traduit !
 Bref, c’est un bon ouvrage sur le Zen Sôtô. Il tente de faire de vous un vrai bouddhiste et ça c’est exceptionnel. Faites-le désormais !

 Bonne lecture !

Zui Ho.

Dainin Katagiri, Dominique Dussaussoy, Robert Thurman, Recueil, Seuil-Points Sagesse, Bouddhisme zen, Tradition Zen Sôtô, Ethique bouddhiste, Pratique du zen, Livre bouddhiste, Livre bouddhisme, Dôgen (Eihei Dôgen Zenji),

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :