Christian JOURDAIN – De l’impression d’être à la conscience

Christian JOURDAIN – De l’impression d’être à la conscience
Editions Les Deux Océans
ISBN : 978-2-86681-222-5
11/12/2018, 240 pages, 20 euros

http://www.editions-tredaniel.com/de-limpression-detre-la-conscience-p-7886.html

christian jourdain impression etre

 » Toute chose crée en nous une impression. Ce n’est pas un phénomène secondaire, notre champ de conscience est entièrement tissé d’impressions. Ces impressions sont signifiantes, c’est leur côté fabuleux : elles sont porteuses de sens. Pour l’homme, le sens est donc à l’origine de toute chose et le sens ne va pas sans conscience. C’est particulièrement vrai pour la fondamentale et « bien-veillante » impression d’être.
Voici le sens caché du mot « impression », ce qu’il dit d’une connaissance immédiate et spirituelle, tout ce qu’il peut révéler de vous-même, de la conscience irréductible à toute image de vous-même.
Quand vous avez compris que vous êtes cette conscience, vous vous apercevez qu’elle contient une valeur infinie. Alors vous êtes libéré de ce que vous n’êtes pas. Alors vous êtes libre d’être un homme. »
Christian Jourdain, octobre 2018.

Christian Jourdain a consacré de nombreuses années à la lecture intensive de Krishnamurti et de Nisargadatta Maharaj ; c’est la rencontre avec Stephen Jourdain en 1994 qui lui permettra une compréhension réelle.

*** Mon Avis ***

Un livre qui pose question avant d’apporter des réponses

 

 Christian Jourdain est un inconnu pour moi.
 Il est l’auteur d’un premier livre paru chez Accarias-L’Originel en 2007 : « Essence de la Quiétude », mais je ne l’ai pas lu. Mystère.
 Encore plus mystérieux, ce nouvel ouvrage paru aux Editions Les Deux Océans : « De l’impression d’être à la conscience ». 

 En effet, dans sa dédicace, Christian Jourdain nous dit en quelques lignes, en guise d’introduction, ceci : « Il est des paroles, rares, qui semblent couler d’une source étrangement intime et universelle à la fois. Dans la précision de son effervescence, telle était celle de Stephen Jourdain. Je m’en suis nourri. Quelques mois après sa mort, seul, j’ai imaginé librement ce dialogue« .
 Et voici Christian et Stephen Jourdain (1931-2009) en train de dialoguer entre eux, le premier faisant les questions et les réponses, au nom du second ! Quelle étrange affaire ! C’est de ce fait un ouvrage un peu déroutant, guère aisé à saisir. Que faut-il en penser ? Faut-il le penser, ce livre-dialogue, ce faux entretien ? Est-ce une psychanalyse de Christian ???
 Car Christian pose les questions à Stephen, et Christian y répond… en 37 chapitres, 37 verbes d’action pour désigner les sujets abordés.

 Ce qu’il y a de dérangeant, c’est que Christian prenne la place de quelqu’un d’aussi extraordinaire que Stephen Jourdain et lui met dans la bouche des réponses dont personne ne sait s’il les aurait tenu. Comment s’assurer d’une réelle authenticité de la part de Christian Jourdain ? Pourquoi cette prétention à faire parler le mort ? Sont-ils parents, ce qui légitimerait un peu ? Pourquoi attendre la mort de Stephen pour le faire parler ? Voici des butées qui empêchent ce dialogue imaginaire d’exister et freinent fortement la lecture.
 

 Si l’on voit bien de quoi il en retourne avec un ouvrage de ce genre, fait de spiritualité non-duelle et « gnostique », s’il contient des traits d’esprit qui font de temps en temps mouche, « De l’impression d’être à la conscience » n’est pas le livre du siècle en la matière. Malheureusement dirais-je, Christian Jourdain n’en n’a pas dit assez afin qu’on le prenne au sérieux et que l’on puisse s’approprier son message. Peut-être même aurait-il du choisir un personnage autre que Stephen Jourdain, qui a le même patronyme que lui et une aura et une histoire d’une autre amplitude…
 Je pense que Christian Jourdain aurait pu exposer toutes ses idées sans passer par cette forme de dialogue imaginaire, très risquée, même si je ne doute pas qu’il ait fait tout cela de tout son coeur et en toute honnêteté. Ce n’est ici je pense, pas la bonne forme pour exposer ses idées qu’a choisi Christian Jourdain.

 Bonne lecture aux courageux !

Zui Ho.

Christian Jourdain, Stephen Jourdain, Dialogue imaginaire, Questions-réponses, Conscience, Impression d’être, Editions Les Deux Océans,

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :