KAISEN – La vision pure : voir directement en sa propre Nature

KAISEN – La vision pure : voir directement en sa propre Nature
Editions Accarias-L’Originel
17/01/2011 – 128 pages, 15,50euros
ISBN-13: 978-2863161852

http://www.originel-accarias.com/Edition/kaisen-2.htm

https://www.amazon.fr/vision-pure-directement-propre-Nature/dp/2863161857

RENCONTRE AVEC ‘SANDO KAISEN’,  alias Alain KRYSTAZEK

kaisen - la vision pure

 Par sa vision pénétrante et sa liberté de ton, par sa langue forte et claire, Kaisen nous rappelle les vieux Patriarches zen. Il expose ici un enseignement vivant et décapant, non seulement sur le zen mais sur notre vie de tous les jours. Pour lui comme pour son maître Taisen Deshimaru, la Voie du Bouddha est plus qu’une philosophie ou une religion, c’est l’actualisation de «la pensée éveillée». L’Eveil, en effet, ne se réalise pas, il s’actualise, car chaque être humain est muni du pur Esprit d’Essence. Zazen, l’assise silencieuse et désintéressée, est le secret du zen. A travers la posture correcte, la respiration et l’attention vigilante, nous nous libérons de tout concept, de toute image et de toute recherche. Zazen est l’expression immédiate de notre Nature, parfaite à chaque instant de notre vie quotidienne. Le pratiquant vivant cette lucidité nue qui est la Lumière naturelle se mirant elle-même, il n’y a plus chez lui ni jugement ni pensée particulière. On pénètre alors dans le temps de la Présence dynamique, espace vide et créatif où la réalité entre en existence. Ainsi doit-on continuer simplement à voir clair en notre Nature sans se fixer nulle part.
 Kaisen nous fait partager cela avec une grande puissance, faisant de la lecture de ce livre une expérience en elle-même.

 Kaisen est né à Noyon en 1952. Il reçut l’ordination de moine de Taisen Deshimaru en 1979 sous le nom de Sando Kaisen. Il vit actuellement en Dordogne, dans son ermitage du «Pic Lumineux».

*** Mon Avis ***

Leçons fameuses de Zen par un grand maître contemporain

 Je pourrais vous dire : lisez la quatrième de couverture ci-dessus et tout sera dit au sujet de ce second livre de Kaisen. Car il contient une Sagesse universelle retransmise au travers du prisme d’un être singulier : Kaisen.
 Tels les maîtres zen absolument sûrs d’eux-même et de leur Savoir, Kaisen est libre de parler ouvertement, abruptement, sans attitude policée, sans politiquement correct, de son expérience du zen, de son intimité avec la Voie. Et il touche juste : impressionnant ! Kaisen est la Voie, il est le Zen, il est Bouddha. J’ai été impressionné par « La Vision Pure » de Kaisen. Ses mots sont justes, la Voie est vécue, le Zen est transmis de coeur à coeur.
 « La Vision Pure » ébranle donc. Kaisen frappe à grands coups de marteau ou de kyosaku, quand cela est nécessaire. Mais c’est là tout son art, car il sait aussi user de ses moyens habiles afin de nous faire « voir directement notre vraie nature » – un peu comme dans le Dzogchen si l’on veut…
 « La Vision Pure » est un merveilleux recueil d’enseignements, déroutants parfois, dispensés dans les centres de pratique qu’il a fondé dans les pays de l’est européen, et dans son « ermitage du Pic Lumineux ». Sans douter, je puis affirmer que Kaisen est assurément un véritable maître zen. Lisons le tout premier enseignement de « La Vision pure » :

« Chers auditeurs,

 La grande illusion, la grande supercherie, c’est de vivre sans être conscient de notre propre Esprit, cet Esprit qui était là bien avant notre naissance.
 Tout le monde parle d’ « éveil », de « réalisation », d' »illumination » subite ou graduelle, de « satori authentique »… Autant de qualificatifs qui abondent dans les livres innombrables et les textes anciens. mais avant tout, nous devrions savoir que l’éveil naît de l’Esprit, prend sa racine et s’actualise en et par l’Esprit.
 Pourquoi dire qu’il s’actualise et non pas qu’il se réalise ? Parce que tous les êtres sont munis du pur Esprit d’Essence, donc l’éveil n’est que l’actualisation de notre propre Nature originelle. Quand l’Esprit agit librement en son naturel, l’éveil réalise alors l’Essence en son Essence.
 Puisque l’Esprit est par essence libre de toutes choses, il n’y a rien à saisir, rien sur quoi s’adosser ni sur quoi demeurer. Ni subjectif, ni objectif.
 On pourra utiliser des désignations telles que « Bouddha » ou « Dieu », mais il s’agira toujours de votre propre Esprit, et si vous vous trompez au sujet du Bouddha, vous vous tromperez au sujet de votre Esprit originel.
 On n’accède pas à la Nature originelle par le savoir, l’étude ou les pratiques, quelles qu’elles soient. La compréhension elle-même ne mène pas à l’éveil, pas plus que la non-compréhension ne mène à l’égarement. En fait, c’est cet esprit qui ne comprend pas qui est Bouddha.
 Chers auditeurs, en vérité, si, dès le début, vous ne reconnaissez pas que votre propre esprit est le Bouddha, vous serez hors la grande réalité« .

« La Vision pure » est un petit joyau de pensées zen que je vous recommande fortement. Je l’ai « adoré » et le place dans mon TOP20.

Bonne et riche lecture ! Indispensable ! Merci Kaisen !

Zui Ho.
Kaisen, Sando Kaisen, Alain Krystaszek, Accarias-L’Originel, Bouddhisme zen, Tradition Zen Sôtô, Livre bouddhiste, Livre bouddhisme, Recueil, Coup de coeur, Ouvrage de référence, TOP20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :