Thomas CLEARY – Les secrets de la méditation

Thomas CLEARY – Les secrets de la méditation
Sept textes essentiels des maîtres du Chan et du Zen
Traduit de l’anglais par Daniel Odier.
Broché, JCLattès/Le grand livre du mois. ISBN-13: 978-2709618939. 27/05/1998. 157 pages. 15,30euros
Poche, Pocket. ISBN-13: 978-2266094139. 07/02/2002. 157 pages.

thomas cleary secrets

« Dépasser radicalement l’animé et l’inanimé, toute les formes et les apparences, les montagnes, les rivières et la terre, tous temps et tous lieux, le bien et le mal, le vrai et le faux… » Ainsi parle Man-An, l’un des sept grands maître historiques du Chan et du Zen, dont on trouvera ici les traités fondamentaux. Jamais un recueil n’avait rassemblé un tel ensemble de textes de référence, consacrés aux différents aspects de la méditation, et surtout s’attachant à décrire l’état « pur et clair » considéré comme suprême par toutes les écoles. Inspiration, concision, fraîcheur, vivacité d’expression : les paroles immémoriales de ces patriarches iconoclastes résonnent d’une puissante force contemporaine en tant qu’ils convoquent, ici et maintenant, la liberté d’être. Et c’est à chacun de nous, en son tréfonds, qu’elles sont adressées.

Docteur de l’université d’Harvard, longtemps professeur à l’université de Kyoto, Thomas Cleary compte parmi les meilleurs spécialistes et interprètes internationalement reconnus des grands classiques du Chan et du Zen.

*** Mon Avis ***

Sept textes essentiels des maîtres du Chan et du Zen : indispensable !

 Ce n’est qu’une anthologie, qui ne se vend plus que d’occasion, parfois pour presque rien (c’est déjà beaucoup !) parfois à des prix fous (ce qui est beaucoup trop !), mais elle est indispensable. [Le format broché serait apparemment encore disponible.]
 Je rigole, mais j’ai mis du temps avant de mettre la main sur ce bijou et je ne m’en séparerais jamais. Je ne peux que vous conseiller cet ouvrage de référence. Il va très bien avec une autre anthologie, celle de Eric ROMMELUERE – Les fleurs du vide : Anthologie du bouddhisme Sôtô Zen

 Ce petit bouquin donc, porte très bien son sous-titre et peut-être bien son titre. Si vous en avez d’autres de ce genre, faites-m’en part s’il-vous-plaît ! Ce qui est admirable, c’est que le champ des méditations ch’an/zen s’élargit et l’on se rend compte… qu’il n’y en n’a pas qu’une ou deux dans cette tradition ! Et qu’il y a eut évolution tout en restant dans la tradition du tout premier des sept.
 En attendant, l’ouvrage est mince. Thomas Cleary nous offre une Introduction de 10 pages, puis nous balance, bruts, les sept textes qui suivent :
1. HONGREN, Maître Chan : Traité sur le Véhicule Suprême
2. CIJIAO DE CHANGLU, Maître Chan : Directives pour la méditation assise
3. FOXIN BENCAI, Maître Chan : Conseils pour la méditation assise
4. DÔGEN, Maître Zen : Recommandations générales pour la méditation assise
5. CHINUL, Maître Son : Les secrets de la culture de l’Esprit
6. ENO, Maître Zen : L’Absorption dans le Trésor de Lumière
7. MAN-AN, Maître Zen : Discours fondamental sur le Zen.
 Thomas Cleary nous donne des indications biographiques, maigres, dans son Introduction, et quelques brefs commentaires sur les manuels de méditation en question. Il souhaite en effet que l’on s’y plonge, que l’on contemple, que l’on en tire des leçons pour la pratique. Commenter serait de trop.
Mais il nous donne ceci en tout début de son Introduction; c’est sa première phrase :
« L’homme pratique la culture consciente de l’Esprit depuis des millénaires« . Voilà ce qu’est la « méditation » : une culture, comme un entraînement, ouvert et conscient plongeant dans l’Esprit. Il poursuit :
« Elle a donné naissance aux sciences traditionnelles de développement intérieur dont les origines se perdent dans la pénombre crépusculaire de l’Esprit. La tradition bouddhique repose sur le jaillissement de la pensée de Siddharta Gautama, il y a deux mille cinq cent ans, qui tenta de redécouvrir la voie essentielle de moskha, la libération, et de Bodhi, l’Illumination, l’idéal perdu des traditions antérieures (…). Selon la science bouddhique, il y a cinq catégories générales de pratiques par lesquelles les relations et les différences des diverses méthodes de méditation peuvent être établies« . Il en discute alors, mais je vous les laisse découvrir…
« Un proverbe Chan dit : « Éveillez-vous d’abord par vous-mêmes, ensuite, cherchez un maître ». C’est dans cette optique que les traités présentés ici ont été écrits » conclut Thomas Cleary.

 N’attendez pas qu’il n’y en ai plus, des « secrets de la méditation » ! C’est un vrai trésor !

 Bonne lecture et pratique !

Zui Ho.

Thomas Cleary, Chan (zen chinois), Bouddhisme zen, Son (zen coréen), Anthologie, Recueil, Manuel de méditation, Editions J-C Lattès, Pocket, Daniel Odier, Livre bouddhiste, Livre Bouddhisme, Hongren, Cijiao de Changlu, Foxin Bencai, Dôgen, Chinul, Eno, Man-An, ouvrage de référence, Top 20

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :