Alain GALATIS – Le Chant du Réel

Alain GALATIS – Le Chant du Réel
Editions Accarias-L’Originel
29/01/2019 – 96 pages – 12 euros
ISBN-13: 978-2863163122

http://www.originel-accarias.com/Edition/galatis2.html

https://www.amazon.fr/chant-du-r%C3%A9el-Alain-Galatis/dp/2863163124

alain galatis chant reel

Notre esprit et nos sens nous abusent. En croyant que l’image que nous nous faisons du monde est la réalité de ce dernier, nous nous méprenons et nous passons à côté d’une compréhension de nous-mêmes élémentaire.
Il s’agit de découvrir comment notre esprit crée des images et comment notre esprit s’identifie à ces images. Et pour se faire, il est nécessaire de se pencher sur la banalité de notre quotidien. C’est là où tout se joue : qu’est-ce qui se produit réellement dans l’instant où vous êtes, à l’endroit où vous êtes ?
Au terme de notre enquête, c’est ce labeur d’éclaircissement qui nous permettra de reconnaître ce qui n’est pas images : le réel. Et de découvrir ce que nous sommes.
Le ton légèrement caustique et décalé, inhabituel dans ce genre de littérature, oscille avec force entre révolte et humour, entre poésie et philosophie.
Un chant d’amour, un chant de rébellion, un chant de partage, un chant de l’unité : le chant du réel.

Né en 1961 d’un père grec et d’une mère suisse, Alain Galatis vit à Lausanne. Durant de nombreuses années, il écrit de la poésie. Son cheminement ainsi qu’un questionnement incessant sur la nature de la réalité, l’amène à la rédaction d’un premier livre L’indicible publié en 1997. Cette même année, il ouvre la librairie Ex Nihilo. Il a publié depuis six ouvrages, tous consacrés à la non-dualité et enregistré deux CD de chansons.

*** Mon Avis ***

Une petite bombe ! Un réel plaisir que de lire ce Chant du Réel !

 

 L’habit ne fait pas le moine, heureusement ! Parce que franchement, de prime abord, ce livre n’a rien de séduisant ; sa couverture n’est pas engageante et quand on feuillette rapidement le livre et que l’on voit le manque de structure du livre, ça ne donne pas envie de le lire.
 Mais il faut oser. Il faut y plonger. Je l’ai fais, et je me suis régalé. D’ailleurs, le style et le ton employés me faisaient dire que l’auteur devait avoir la vingtaine – et bien non, il en a 54 ! C’est donc une agréable surprise ! Un vrai coup de coeur ! Mais qu’en est-il de ce « Chant du Réel » ?

 C’est un livre fait de réflexions sous forme de paragraphes, voire de simples lignes, mais avec une vigueur provocatrice à réveiller les morts-vivant que nous sommes plus ou moins tous. Il y a une rage de l’auteur envers ceux qui dorment encore. Il souhaite les (r)éveiller.
 « Le chant » ouvre l’opuscule d’une très bonne façon :
  « Notre esprit et nos sens nous abusent. Ce à quoi nous songeons n’existe pas sous la forme où nous l’imaginons. Ce que nous voyons n’existe pas sous la forme où nous la percevons. Nous sommes égarés au milieu d’un labyrinthe et cela ne semble pas nous inquiéter. Heureux ou malheureux, il ne nous vient pas à l’esprit que, peut-être, nous errons dans un dédale. Heureux ou malheureux, nous avons décidé une fois pour toutes que l’illusion était le réel et nous n’en démordrons jamais.
 Quelle voix ? Quel chant ? Quelle plainte ? Quel murmure ? Quels pleurs ? Quel cri ? Quel hurlement ? Quel appel nous ferait relever la tête ?« 

 Le rythme de l’ouvrage est rapide, suivant ce cri de rage lancé dès la première page.
 On suit ensuite les pensées pleines de sagesse (totalement non-duelle) et de bon sens, qui s’enchaînent, qui bondissent et rebondissent, non sans une certaine folle sagesse, dans un certain chaos, en véritables fruits d’une alchimie mystique indéniable de l’auteur, qui est à la limite un saltimbanque. Alain Galatis fait également preuve d’une grande intuition et il est là aussi indéniable qu’il a « obtenu des réalisations ».
 Ce que je n’apprécie trop guère en revanche, c’est qu’il semble avoir fait un sort à l’humanité et qu’il a mis tout le monde dans le même sac : du coup, sa réaction épidermique a donné naissance à ce « Chant du Réel ». Aurait-il une haine pour l’espèce humaine ? L’humanité semble l’énerver, mais il souhaite la sauver.
 
 Voici donc un ouvrage certes mince mais très singulier, qui nous relève, qui nous porte, qui nous hurle dessus d’aller au front et d’affronter le Réel – tel Néo dans Matrix.

 Une excellente découverte ! Merci Alain et Jean-Louis !

 Très bonne lecture !

Zui Ho.

Alain Galatis, Chants de réalisation, Eveil personnel, Recueil, Accarias-L’Originel, Non-dualité, Réflexion, Coup de coeur,

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :