Luca GOVERNATORI – Les nuits de Jung, mystique et psychologie du Livre Rouge

(246) Luca GOVERNATORI – Les nuits de Jung, mystique et psychologie du Livre Rouge
Editions Almora
25/04/2019 – 400 pages – 22 euros
ISBN-13: 978-2351184004

Luca GOVERNATORI - Les nuits de Jung

https://www.almora.fr/livre/almora/governatori-luca/11368-les-nuits-de-jung.html

https://www.amazon.fr/nuits-Jung-Mystique-psychologie-Livre/dp/2351184009

 

*** Mon Avis est plus bas ***

 

 Il y eut sans doute deux Jung. Celui qui s’adressa à son époque, psychiatre, théoricien de l’inconscient, et celui qui vécut la nuit, solitaire, homme de l’ombre, consignant ses expériences secrètes (rêves et visions) dans un ouvrage qui ne fut jamais publié de son vivant : le Livre Rouge. La somme de ces retranscriptions donne un livre improbable et titanesque, endiablé par des dialogues avec les  » morts « . Sous l’emprise totale de l’imaginaire, Jung y décrit une extravagante odyssée intérieure, une généalogie vivante des métamorphoses de l’âme, et même une cosmologie.
 En quel sens le Livre Rouge a-t-il donc pu former, comme Jung lui-même le confia, le noyau volcanique de tous ses travaux ?
 Un livre sauvage et halluciné peut-il véritablement donner lieu aux principes méthodologiques et thérapeutiques d’une psychologie de l’inconscient ? Est-ce un pas de côté audacieux, en direction de l’Orient, afin d’adapter notre approche de la psyché aux mélodies nocturnes d’une mystique ? Comment décrypter le fil que déroula Jung au sein des profondeurs de l’âme, depuis l’image d’un Dieu  » terrible  » et  » nouveau  » jusqu’aux origines mystérieuses d’une  » part d’immortalité  » propre à l’homme ?
 À la lumière d’une source commune où s’unissent la psychologie, la philosophie et les traditions spirituelles, Luca Governatori nous invite à découvrir les couloirs secrets de ce texte-monde. Une œuvre originale et magistrale, indispensable pour quiconque s’intéresse à Jung et à la psyché humaine.

 Luca Governatori est né en 1977. Il est diplômé de la FEMIS et docteur en philosophie. À la suite de nombreux voyages en Asie et après s’être familiarisé avec certaines de ses traditions (bouddhisme tibétain, Advaïta Vedanta, Kriya Yoga, Yi Jing), il revient vers l’Occident et dédie ses recherches aux sources et méthodes d’une exploration vivante de l’inconscient. À travers l’étude du Livre Rouge de Jung, auquel il consacre sa thèse de philosophie. Ainsi qu’en développant sous différentes formes (transe chamanique, yoga du son, danse) la pratique des  » états modifiés de conscience « . Il est aujourd’hui cinéaste, essayiste et thérapeute.

*** Mon Avis ***

Les nuits de Jung : opus passionnant sur le Jung mystique et enténébré

 

 J’aimerai tellement lire le mythique Livre Rouge de Jung, mais cette version « de luxe » est bien trop chère (https://www.cgjung.net/livrerouge/). Et je n’ai pas la version « allégée » (texte principalement) de celui-ci. Je vais me le procurer toutefois, cela fait longtemps que je repousse l’achat, alors que c’est un livre « à lire absolument ».
 Je dois donc m’en remettre entièrement à Luca Governatori qui propose ici sa thèse au sujet de l’homme nocturne qu’était Jung, mystique, ésotérique, peintre et « méditant ». « Les nuits de Jung » détiennent d’ailleurs quatre reproductions couleur de ses peintures extraites du Livre Rouge.

 Jung ne fut pas un homme simple, c’est évident, et sa nature complexe le destinait à être difficilement saisissable : il s’est donc saisi de lui-même en concevant son Livre Rouge, véritable Oeuvre d’Art « totale », mais « livre sauvage et halluciné » selon Luca Governatori. Luca Governatori tente donc à son tour de saisir cet homme sur qui tant d’idées occidentales reposent.
 « Les nuits de Jung » est ainsi un livre (érudit, élaboré) que j’ai jugé à l’accès peu aisé du fait du jonglage des notions psychologiques et philosophiques abordées « par le côté », donc en douceur – mais certainement est-ce de ma faute, car bien que je sois formé à la psychopathologie et que j’apprécie, en psychologie, Jung plutôt que Freud ou Lacan, je suis largement pétri en profondeur par la psychologie bouddhique que j’ai totalement adopté, et je pense donc en oriental plutôt qu’en occidental. Cependant, Luca Governatori est un fin philosophe qui connaît sur le bout des ongles l’oeuvre qu’il étudie, celle de Jung. Et Luca Governatori a bien rédigé son ouvrage : il se lit, sans véritable problème, bien que ses phrases soient longues, labyrinthiques mais rythmées.

« Il y eut donc un premier Jung, exposé à la clarté du jour, qui contribua aux premières modélisations de la psyché, à la suite de Freud, et il y eut un autre Jung, moins accommodant et plus intrigant, qui répondit, dans le secret de son alcôve, à l’obscure attraction de l’inconscient : aux forces vivantes de la nuit. Il y eut l’oeuvre publique et l’oeuvre clandestine. L’oeuvre du vivant et l’oeuvre posthume (l’oeuvre du mort) : ce Livre Rouge, monstrueux et incandescent, dont nul, ou presque, n’entendit parler. » Depuis la parution du Livre Rouge en 2011, il se fit donc jour qu’il existât DEUX Jung : « Au fond, je savais toujours que j’étais « deux« .
 L’obscur aurait pu ne jamais voir le jour car Jung de son vivant ne voulut pas le publier, mais ses héritiers décidèrent des décennies après sa mort, de révéler ce manuscrit semblable à tant de manuscrits monastiques du Moyen-Âge, ou bien à quelconque traité alchimique. Jung devait protéger « sa réputation scientifique », bien qu’il soit très sensible, comme le Livre Rouge le prouve, aux sagesses asiatiques qui se diffusèrent en son temps en Europe. Le Livre Rouge est la donc catharsis de Jung, qui s’y attelle alors qu’il traverse des années pour le moins sombres.

 Luca Governatori dresse dans son ouvrage passionnant le portrait double de son maître à penser (est-ce une psychanalyse post-mortem ?), l’homme objectif du jour et l’homme intime et subjectif de la nuit (on se demande quand Jung se reposait !).
 Jung raconte dans une lettre : « De plus, j’ai fais des expériences qui sont pour ainsi dire « inexprimables », « secrètes », (…), « dangereuses » dans la mesure où 99% des gens me jugeraient fou si j’allais raconter des choses pareilles (…)…ce que l’on appelle exploration de l’inconscient dévoile en fait et en vérité l’antique et intemporelle voie initiatique« .
 On comprendra donc aisément que « Les nuits de Jung » de Luca Governatori n’est pas un livre classique, n’est pas un énième ouvrage de psychologie : car aborder le Jung obscur, révélé il y a seulement huit ans, n’est pas une gageure et nécessite une pensée des profondeurs et également un certain mysticisme afin de saisir le sujet… C’est là la valeur ajoutée de ce magnifique, magistral et original opus rubeus

 Tout un chacun devrait rédiger son propre « Livre Rouge ».
 Je crois toutefois que Luca Governatori devrait s’essayer à l’écriture d’un format poche « spiritualités pratiques » chez Almora sur C.G.Jung, qui servirait à introduire son présent ouvrage et toute l’oeuvre de Jung.
 Comme à son habitude, Almora publié un livre de Très Haute Qualité : merci !

 Je vous recommande fortement cette lecture des Nuits de Jung, si la face sombre de cette figure majeure du XXème siècle vous fascine. Un ouvrage de référence absolue !

 Bonne lecture !

Zui Ho.

* S’il-Vous-Plaît, faites un don :
* Soutenez mon travail : https://www.paypal.me/jodekeerschieter

Luca Governatori, Almora, Carl Gustav Jung, Livre Rouge de Jung, Psychologie, Mystique, Ésotérisme, Philosophie, Illustrations, Ouvrage de référence, Etude universitaire

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :