Adeu Rinpoché – Le Pourfendeur de l’Illusion, Vie et enseignement

(255) Adeu Rinpoché – Le Pourfendeur de l’Illusion
Vie et enseignement d’Adeu Rinpoché, par Marcia Binder Schmidt
Traduit de l’anglais par Marianne Ginalski

Editions Accarias-L’Originel
ISBN-13: 978-2863162750
30/09/2016 – 192 pages – 18,50 euros

*** Mon Avis est plus bas ***

Adeu Rinpoché - Le Pourfendeur de l'Illusion

http://www.originel-accarias.com/Edition/adeu.html

https://www.amazon.fr/pourfendeur-lillusion-enseignement-dAdeu-Rinpoche/dp/2863162756

*** 4ème de couverture ***

Le présent volume contient les enseignements de Adeu Rinpoche, le plus important détenteur de la lignée Drukpa Kagyü de notre époque. Il se présente en deux parties : la première, consacrée aux enseignements de la Mahamudra, regorge d’instructions précises et détaillées, tandis que la seconde présente le récit de ce que l’auteur a traversé depuis l’époque de la répression chinoise en 1955, jusqu’à son emprisonnement dans les camps chinois, puis sa libération en 1982.

De tels témoignages sont rares, et c’est une grande chance que, par-delà les aléas du temps et les vicissitudes de l’Histoire, un tel document ait pu être constitué. Comme Adeu Rinpoche le dit lui-même : « À vrai dire, quand les gens entendent parler de ce qui s’est passé au Tibet entre 1958 et les années qui ont suivi, ils ont du mal à le croire. Tout cela est proprement inimaginable, et l’unique raison pour laquelle je peux y croire, c’est parce que je l’ai moi-même vécu. »

Dans ce récit, on voit défiler une succession de personnages atypiques, comme un lama farouche et sauvage qui, les armes à la main, combattait les Chinois, ou encore un maître expert en magie, et bien d’autres encore. Et à travers ces authentiques pratiquants, c’est toute la saveur du Tibet ancien que l’on retrouve.

Cet ouvrage qui expose des enseignements d’une profondeur remarquable doublés d’un témoignage à la fois poignant et pudique ne manquera pas d’interpeller le lecteur.

Adeu Rinpoche (1931-2007), un éminent détenteur de la lignée Drukpa Kagyü de notre époque naquit au Tibet oriental. En 1958, son monastère fut attaqué par les Chinois communistes et Rinpoche dut prendre la fuite ; commença alors pour lui une période d’errance qui se solda par son arrestation et sa condamnation pour croyances religieuses à quinze années d’emprisonnement dans les camps chinois. Adeu Rinpoche mourut dans son Kham natal, en 2007, à l’âge de 76 ans.

*** Mon Avis ***

Énorme plaisir à lire ces enseignements du Dharma, de la Mahâmudrâ et Dzogchen

 

  Des géants vivent parfois dans l’ombre. Qui connaissait Adeu Rinpoché ?
 Adeu (prononcer Adé-ou) Rinpoché était un homme humble, presque effacé, presque absent (lui qui fut longtemps un prisonnier politique), mais une véritable autorité érudite dans le bouddhisme tibétain, jusqu’à ses enseignements les plus pointus que sont la Mahâmudrâ et le Dzogchen.
 Pour situer Adeu Rinpoché dans la complexité des lignages si chère aux tibétains, le premier Adeu Rinpoché était disciple du maître de la lignée Drukpa Kagyü, Khamtrül Rinpoché (1569-1627). Ce dernier lui donna le titre d’une nouvelle lignée : Trülzhik, « le Pourfendeur de l’Illusion ».
 Notre Adeu Rinpoché (1931-2007) était la huitième incarnation de sa lignée Trülzhik. Il eut de nombreux maîtres, dont le principal fut Samten Gyatso. Mais Adeu Rinpoché était mis sur le même plan que les célèbres Dilgo Khyentsé Rinpoché, le Karmapa, le Khamtrül Rinpoché ou Tülku Orgyen Rinpoché. Quand ce dernier mourut, Adeu Rinpoché devint le détenteur de l’entièreté de la lignée Drukpa Kagyü, qu’il a transmise entièrement au moins trois fois !

 Dans son Avant-Propos, son disciple Tsoknyi Rinpoché raconte : « Adeu Rinpoché a accompli deux retraites complètes de trois ans, et sa connaissance des enseignements était sans faille. Je n’ai jamais rencontré de lama connaissant autant de choses sur des sujets bouddhiques aussi divers. Quelle que fût ma question ou celle d’autrui, il avait toujours la réponse. Pour autant, il ne se posait pas en érudit ni ne se prévalait de sa connaissance. Il maîtrisait jusqu’aux plus petites choses, comme l’exécution de tormas parfaites et de mandalas de sable coloré, et savait aussi sculpter. Ses connaissances englobaient également la médecine. Il était par ailleurs poète, composait des textes magnifiques, et sa réputation d’écrivain était grande car en un seul jet d’écriture, le résultat était parfait, vierge de fautes et d’erreurs. C’était également un tertön, un Révélateur de trésors. D’ailleurs, dans le présent ouvrage, il mentionne la pratique de Guru Rinpoché qu’il a révélée. Parfois, des termas apparaissaient dans son esprit et il pouvait en chanter le texte entier. Sa pratique du maître (Guru-sadhana) par exemple, n’est pas une composition, mais un trésor de l’esprit. Quand il couchait un trésor de l’esprit, il lui arrivait de l’oublier, et il devait alors le mémoriser entièrement« .

  Sa disciple Marcia Binder Schmidt, à l’origine de ce livre, explique elle, comment il « grandissait » une fois qu’il enseignait, devenant impressionnant tant physiquement que dans ses paroles.  Une fois mort son maître Tülku Orgyen Rinpoché (1920-1996), Marcia devint la disciple de Adeu (1931-2007).
 Les enseignements contenus dans ce livre prennent donc en compte la période allant de 1999 à 2006. La traductrice Marianne Ginalski accompagne les retranscriptions de notes éclairantes. Au fil de la lecture, on saisit l’immense maîtrise du bouddhadharma d’Adeu Rinpoché, sa véracité, son assurance hors norme, et sa concision : en 150 pages, Adeu Rinpoché nous offre la totalité du dharma du Bouddha, des racines à la cime, pourfendant avec force nos illusions, à coups de sabre.
 Adeu Rinpoché était un grand lama, un grand khenpo, un gigantesque maître tibétain, avec une immense dévotion, lama accompli par des années de sadhanas intenses et quotidiennes. Il était le bouddhadharma, jusqu’à l’union de la Mahâmudrâ et du Dzogchen, et ce livre est à sa mesure !
 Si vous n’avez pas ce livre formidable, je vous le recommande fortement !

 Bonne et heureuse lecture !

Zui Ho.

* S’il-Vous-Plaît, faites un don, j’ai besoin de votre aide ! Soutenez mon travail :
https://www.paypal.me/jodekeerschieter & https://fr.tipeee.com/livresbouddhistes-com

Adeu Rinpoché (Trülzhik), Marcia Binder Schmidt, Editions Accarias-L’Originel, Bouddhisme tibétain, Tradition Nyingma, Tradition Drukpa Kagyü, Mahâmudrâ, Tradition Dzogchen, Livre Bouddhiste, Livre Bouddhisme, Ouvrage de référence, Traduction, Manuel Dzogchen,

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :