Sagesses Bouddhistes Le Mag, N°9

(261) Sagesses Bouddhistes Le Mag, N°9, Hiver 2019
« BIEN VIVRE, BIEN MOURIR »

https://www.sagesses-bouddhistes-magazine.com/

sagesse bouddhiste 9

 Tout d’abord, pardonnez-moi s’il-vous-plaît, pour ce retard impardonnable – ceux qui suivent Livresbouddhistes.com savent que j’ai connu quelques épisodes de plusieurs semaines sans la moindre activité, au cours des derniers mois – ce qui a tout décalé et que je suis en train de rattraper. Cela ne se reproduira plus, parole de bodhisattva.

 Comme d’habitude, je vais vous détailler par le menu la lecture de ce neuvième numéro de Sagesses Bouddhistes, Le Mag.
 Comme je le disais pour le 7 et le 8, les numéros se succèdent et vraiment, vraiment la qualité est au rendez-vous, et cette revue est presque parfaite ! « Sagesses Bouddhistes, le Mag » est certainement la meilleure revue bouddhiste actuelle offerte au grand public !

 Rappelons que Sagesses Bouddhistes est un magazine associatif, apolitique et sans but lucratif (eh oui !), vendu à l’unité et par abonnement (et non en kiosque).
 Il est donc primordial de le maintenir en vie, et de le faire bien vivre ! Il prolonge admirablement l’émission télévisée du même nom ! Et sa maquette je me répète, est excellente ! J’aime franchement ce magazine ! Après lui, le déluge, donc : soutenez ce magazine !

***

 Ce numéro est donc axé sur le « Bien vivre » et le « bien mourir », des questions qui préoccupent les bouddhistes, mais aussi toute personne un tantinet élevée spirituellement parlant.

_ On entre d’emblée dans le vif, et le mot n’est pas trop fort, du sujet, puisque dans son Edito, le directeur de publication Philippe Judenne nous fait part de son témoignage, d’homme veuf ayant perdu sa compagne d’un cancer en février 2008. C’est sacrément touchant… et percutant. Moi aussi, je perdis ma mère brutalement il y a vingt ans et je me mets donc à sa place. Le destin nous arrache souvent nos proches sans crier Gare ! Pourquoi eux ? Mais qui n’a pas perdu un proche ? L’éditorialiste cite le Dhammapada : « Ni dans l’air, ni dans les profondeurs de l’océan, ni dans les hauteurs des rochers, nulle part dans le monde entier il n’existe aucune place où l’homme puisse trouver un abri contre la mort« . Tout ce qui vit mourra. Sagesses Bouddhistes mourra aussi s’il n’a pas d’abonnés – alors svp, abonnez-vous. Merci pour la revue.
_ Les Brèves… donnent des nouvelles : de Thich Nhât Hanh; des actions politiques chinoises intensives au Tibet; de la numérisation de 7000 documents anciens de la Chine par la BNF… et de trois autres news surprenantes !
_ Kankyo Tannier nous délivre son billet d’humeur habituel. Elle se questionne, avec espièglerie, sur la vie Avant la mort (?) « Y a-t-il une vie avant la mort ? » (originellement ça vient de Pierre Rabhi) est une question qu’elle retourne à une adolescente venue faire zazen et qui lui demande ce qu’il y a « après »… Vit-on vraiment notre vie avant de mourir ? Par contre, elle la laisse repartir telle quelle… J’apprécie de moins en moins les billets de cette auteure.

* * Le dossier « Bien Mourir Bien Vivre » s’ouvre ensuite. Il est ici bien dense : il propose d’aborder le sujet par des Notions-clés, des Témoignages, des Perspectives et des Paroles de Maîtres.
_ Notions-Clés n°1 : Philippe Cornu ouvre « la danse macabre » (je rigole !) en parlant, sur trois pages, de « la signification de la mort dans le bouddhisme ». Rappelons-nous qu’il a traduit, commenté et annoté l’oeuvre de Padmasambhava, « Le livre des morts tibétain », un ouvrage de référence; toutefois, il a décidé d’aborder la question de la mort sous l’angle du bonheur, étant aussi auteur de « Le Bouddhisme, une philosophie du bonheur ? » (deux livres dont je vous parlerai bientôt). Evidemment, c’est très bien expliqué, comme tout ce que réfléchit et écrit cet auteur.
_ Notions-Clés n°2 : Suit une page informative sur « Quelques contrastes entre les traditions bouddhistes », réalisée d’après une interview avec Philippe Cornu.
_ Paroles de Maîtres n°1 : « Voici ce que je dirais à Woody Allen » est un extrait du livre ‘Living is dying’ du célèbre Dzongzar Jamyang Khyentsé Rinpoché (voir Dzongsar Jamyang Khyentse – N’est pas bouddhiste qui veut). En effet, le philosophe, jazzman et cinéaste juif a dit un jour : « Je n’ai pas peur de mourir, mais je ne veux pas être là quand ça arrive« . Le lama donne une leçon au départ basée sur l’attention absolument formidable – ce sont deux pages qui m’ont fortement plu.
_ Paroles de Maîtres n°2 : « Telle est la loi de la nature » est également un extrait du livre « Etre ce qui est » (voir Ajahn Chah – Être ce qui est, L’essence des enseignements du Bouddha) du célèbre thaïlandais Ajahn Chah. C’est magnifique. Cette leçon aussi « casse la baraque » en commençant par une histoire de pot de chambre… servant de chaudron à cuire le riz ! Ajahn Chah nous emmène ensuite sur le terrain de la permanence de l’impermanence et de l’ainsité des choses, auxquelles on ne peut rien changer. « La rivière continue à couler dans la même direction et nos pensées ne peuvent changer« …
_ Emission « Sagesses Bouddhistes » : Aurélie Godefroy interviewait sur le plateau Roland ‘Yuno’ Rech sur la « Vie et Mort dans le bouddhisme ». Quatre pages passionnantes mais bien plus classiques que ce que nous venons de lire juste avant.
_ Paroles de Maîtres n°3 : « Et si Einstein se trompait ? » de Bhikku Boddhi. C’est un extrait du « Livret du refuge », traduit par Pierre Dupin. Trois colonnes bien trop courtes consacrées aux « lois du kamma et de la renaissance [qui] ne sont pas un langage culturel exotique ». Je reste sur ma faim mais il apporte ici des notions fondamentales à qui ne connaîtrait pas le bouddhisme.
_ Histoire : Philippe Judenne a l’art d’écrire des papiers passionnants. Ici, il est question de « Qu’est-ce qui se transmet entre deux existences ? » Sa réflexion porte sur la « Réincarnation, le travail rationnel et possibiliste du docteur Ian Stevenson » (psychiatre de 1967 à 2002). C’est pour moi le coeur, l’article crucial de ce numéro. Je recommande à tous de lire ces trois pages concises, précises, argumentées et développées sur ce qui se transmet de nous à notre mort, examinées sous la lumière de « La Science »… L’illustration d’un sablier un peu spécial est par ailleurs très parlante !
_ Rencontre : le même Philippe Judenne délivre ensuite 5 pages d’un entretien réalisé avec l’incroyable Elijah Ary. En effet, il est « L’Autre c’est Moi » : il est la réincarnation de Gueshé Jatsé. Ce Canadien fait partie de ces lamas… tibétains qui reprennent de plus en plus vie en Occident. L’entretien est superbe !
_ Perspectives : « On ira tous au Paradis », signé… Philippe Judenne, est un 2 x 2 pages : les deux premières abordent la renaissance vue depuis la Véritable Ecole de la Terre Pure fondée par Shinran, peu connue en France il me semble; puis une petite interview de Lama Nigyam Rinpoché fait suite, où il est question de Sukhâvatî, la Terre Pure du Bouddha de Lumière Infinie – Amithâba, et du transfert de conscience, Powa. Elijah Ary donne également sur une colonne son avis sur les Terres de l’au-delà de la vie.
_ Paroles de Maîtres n°4 : « Quand les vérités conventionnelles s’effondrent » est un extrait du livre ‘Pure et Simple’ (ed. Sully), recueil d’enseignements de la laïque thaïe Upasika Kee Nanayon (1901-1978). Deux pages d’un bel et doux enseignement qui fait du bien !
_ Témoignage : « Ni regrets ni remords, la mort comme une évidence » est un entretien, très réussi, très intéressant réalisé avec « Albert », un anonyme, comme vous et moi. Il a frôlé la mort après un infarctus. Il partage son vécu et ses réflexions, loin d’être idiotes. J’ai beaucoup apprécié. Bien vue la rédaction !
_ Paroles de Maîtres n°5 : « Cultiver un esprit en paix, conduire un souffrant vers une fin sereine » est une retranscription d’une conférence de Kengan Denis Robert (voir Kengan D. Robert : Enseignements du maître zen Dôgen – Shobogenzo Zuimonki), lors d’un symposium intitulé « Vie, Mort, Nirvana ». C’est l’une des meilleures parties de ce numéro. La vision si juste et sincère de son auteur est frappante !
_ Paroles de Maîtres n°6 : « Utiliser l’énergie de la pleine conscience pour embrasser la peur », est extrait du livre de Thich Nhât Hanh ‘La peur, conseils de sagesse pour traverser la tempête’ (Courrier du Livre). Le vieux maître, internationalement connu, né en 1926, aura tout vu en près d’un siècle et l’on ne sait quand il passera sur l’autre rive. On s’en inquiète, puisque rappelez-vous, on en donne des nouvelles dans les Brèves. Mais comme avec le Bouddha, il restera son Dharma après son Parinirvana. TNH donne ici des conseils, se basant sur les 5 remémorations, puis transmet son vécu du moment où il perdit sa mère : c’est poignant. J’ai bien aimé.
_ Paroles de Maîtres n°7 : « L’histoire d’Anathapindika » est un beau conte où interviennent le Bouddha Shakyamuni, qui demande à Shariputra son disciple, de prendre soin de son disciple malade Anathanpindika. Il est question ici d’alléger les souffrances, en faisant synchroniser les respirations sur de bons souvenirs. Puis ils méditent sur les six sens, sur les trois temps, sur l’être et le non-être, la venue et le départ. On en vient alors à l’enseignement culminant du Soutra du Coeur, dont Shariputra et le Bouddha sont les protagonistes. Ainsi enseigné, formé et éveillé, Anathapindika meurt en douceur, dans la paix de l’esprit et du coeur – une magnifique histoire !
_ Paroles de Maîtres n°8 : « Le karma est intention. L’intention, c’est maintenant »… est un enseignement d’Ayya Khema issu de la retraite Here and Now, traduite par Jeanne Schut et mis en ligne sur dhammadelaforet.org (comme pour tout ce qui touche au Theravada dans la revue). Six belles pages s’offrent à vous – les maîtres féminins n’enseignent décidément pas comme les hommes. Elles sont plus douces quand il s’agit de traiter de la souffrance et de la mort. Ces paroles de maîtres plairont beaucoup aux pratiquantes bouddhistes je crois. (Elles m’ont beaucoup plu, bien que je sois un homme, na !)

* * Les Cahiers de méditations s’ouvrent ici :
_ « Pratique du sommeil », sur une page, est encore un extrait du livre ‘Living is dying’ du célèbre Dzongzar Jamyang Khyentsé Rinpoché. Il est, comme à son habitude, très percutant ! J’adore !
_ « Fukanzazengi, les principes de zazen de maître Dôgen – 2ème partie » : le célèbre manuel, exposé par Taisen Deshimaru. La première partie est dans le numéro 7. C’est extrait du livre de Taisen DESHIMARU – L’anneau de la voie zen – l’essence d’un enseignement zen – l’essence d’un enseignement zen dont j’ai déjà fais la recension (certainement le meilleur livre au sujet de Deshimaru). Excellent !
_ « Expériences dans la méditation : véritables ou artificielles » est un article extrait de l’ouvrage de Shamar Rinpoché – Au coeur de la méditation bouddhique. Ces questions sont fondamentales afin de ne pas se faire des illusions… sur et dans sa pratique de la méditation. Article essentiel !
_ « Dégager la conscience » est extrait du livre d’Ajahn Sucitto ‘Méditation, Mode d’emploi’ des éditions Amaravati Publications (librement téléchargeable sur forestsangha.org). Trois pages d’exercices précis vous attendent : je découvre ainsi d’une belle manière ce maître anglais, et avec bonheur !
 On trouve également les habituelles chroniques de livres et de films, les publicités indispensables, l’annuaire des centres bouddhistes de France, l’agenda et la belle initiative « d’offrir un abonnement à une personne détenue ».

*** 

Ne nous étonnons pas que ‘Le Mag Sagesses Bouddhistes’ soit grandement composé d’extraits de livres : pour moi et Livresbouddhistes.com, c’est une très belle initiative de la rédaction car elle vous incite… à lire et découvrir des œuvres bouddhistes ! Si la revue pouvait augmenter ses revenus, son contenu changerait car elle pourrait embaucher des journalistes spécialisés : alors soutenons-la ! 

Notre unique revue bouddhique généraliste vendue au grand public a besoin de votre soutien !
 Surtout que sa rédaction se décarcasse pour vous concocter des numéros qui valent le coup, d’une Très Haute Qualité !
 Vu le dossier épais sur le « Bien vivre, bien mourir », riche et contrasté, présent dans ce numéro 9, vous serez convaincu à sa lecture qu’il est nécessaire de soutenir Sagesses Bouddhistes, Le Mag !

Excellente lecture !

Zuihô (qui ne sera pas en retard pour le prochain numéro, au contraire, ce sera ma priorité !)

* S’il-Vous-Plaît, faites un don, j’ai besoin de votre aide ! Soutenez mon travail :
https://www.paypal.me/jodekeerschieter & https://fr.tipeee.com/livresbouddhistes-com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :