ZHUHONG – L’élan pour passer la porte du Zen

(272) ZHUHONG – L’élan pour passer la porte du Zen
Introduction et Traduction du tibétain en anglais, par Jonathan Christopher Cleary
Traduit de l’anglais par Frédéric Wembandju
Préface de Amy Hollowell

Editions Accarias-L’Originel
ISBN-13: 978-2863162026
25/05/2012 – 128 pages – 15,50 €

ZHUHONG - L'élan pour passer la porte du Zen

*** Mon Avis est plus bas ***

http://www.originel-accarias.com/Edition/ZHUHONG.html

https://www.amazon.fr/L%C3%A9lan-pour-passer-porte-zen/dp/2863162020

*** 4ème de couverture ***

L’élan pour passer la porte du zen est la traduction d’un livre du maître chinois Zhuhong, du temple de Yunqi, qui vécut vers 1600 après J-C.. Il se base sur “les récits donnés par de nombreux vénérables adeptes des temps anciens.”
Comme le précise Zhuhong dans sa préface : “Comment peut-on penser que le zen puisse avoir une porte ? La voie [elle-même] n’a ni intérieur, ni extérieur, ni allée, ni venue. Mais quand il s’agit de personnes sur la voie, certaines sont dans l’illusion et d’autres sont éveillées”.

Le but de la voie bouddhique est de rendre capable les individus de transformer leur existence en reconnaissant leur nature de bouddha, d’actualiser leur potentiel de perception éveillée. Tous les êtres humains sont dotés de manière innée de ce potentiel de sagesse objective. Il s’agit de voir à travers nos constructions mentales pour que surgisse une expérience “soudaine” des choses telles qu’elles sont, à ce moment même.

L’élan initial du zen était d’insister sur la pratique dans l’ici et maintenant des leçons contenues dans les soutras et la philosophie bouddhique.
Les koans présentent l’essence de certaines perspectives de l’enseignement du Bouddha sur la condition humaine et les étapes de la voie. Ils nous montrent le travail de l’esprit conceptuel, de nos habitudes de penser… tout l’édifice de notre conditionnement. Ce faisant ils ouvrent des aperçus de la perception directe et non conceptuelle de la réalité en tant que tout.

Pratiquer la méditation zen c’est simplement s’asseoir au milieu de ce qui se passe, de s’asseoir face à face avec l’instant présent, plongeant ainsi dans les profondeurs de l’inconnu, au cœur même de sa propre vie. Chaque instant est ainsi vu comme étant un koan, impossible à cataloguer ou à saisir.

Comme disent les maîtres zen : « Continuez à persévérer jusqu’à ce lieu où les pensées ne peuvent plus fonctionner, jusqu’à cet espace que les pensées ne peuvent pas atteindre ».

*** Mon Avis ***

Un guide étincelant et atypique pour les pratiquants du Zen des Koans !

 

 Je vais aujourd’hui vous parler avec joie et enthousiasme d’un livre extraordinaire publié par les extraordinaires éditions Accarias-L’Originel.
 Ce n’est pourtant qu’un livre de koans, « donc » de Bouddhisme Zen Rinzaï, et qui n’a rien à voir avec le magnifique bijou publié par Almora, mais néanmoins très formalisé, très japonais : Mumon + Koun YAMADA – Porte Sans Porte .
 Non, ici, on tombe sur une foule de koans d’abord tous bien sourcés – et l’on découvre ainsi une foule de noms chinois, de toutes les époques, et des formes prises par ces koans – puis en dernier un fatras de koans « en vrac ». C’est en cela qu’il est génial. Mais il ne manque ni de logique, ni de structure !

 La Préface d’Amy Hollowell et l’Introduction de Jonathan C. Cleary sont très formelles, très académiques. Ces deux textes sont corrects, rationnels voire réservés – au contraire des koans éclatants et chatoyants, qui sont les joyaux de ce livre.
 En effet, « L’élan pour passer la porte du zen », c’est aussi le fait de « passer la porte sans porte », et encore le fait « d’aller au-delà de l’ainsité ». Voilà où nous emmènent les koans qui nous donnent « L’élan pour passer la porte du Zen ».
 Ce « Guide pratique » des koans fut composé par Zhuhong vers 1600 pour ses disciples, comme une compilation, ou un « recueil de conseils ». Zhuhong, en plus d’être un maître du Bouddhisme Ch’an, en était un également dans l’Ecole de la Terre Pure. C’était « un grand érudit et un fin lettré ». « Tous les « moyens habiles » des différents bouddhistes devaient ramener à l’Absolu » : il était éclectique (démarche que j’adopte aussi !).
 Zhuhong a composé ce recueil de conseils gràce à diverses « vies », hagiographies et biographies extraites des « Cinq Lampes » et d’un livret de « Profils des bouddhas et patriarches du zen »; et il incite les pratiquants à avoir toujours sur eux son manuel.
 Les koans ont une dénomination (Instruction de…; Exhortations de…; Leçons de…; Discours libre de…; Réponses de…; etc), ont un auteur, des dates, et parfois Zhuhong ajoute un commentaire. Certains sont courts, et d’autres longs.

 Zhuhong l’annonce dans sa Préface : « Certains diront : « Cette collection fut assemblée pour ceux qui n’ont pas encore passé la porte du zen. Ceux qui ont déjà passé la porte du zen et sont déjà bien loin, comment pourraient-ils l’utiliser ? [A ceux-ci je réponds] Même s’il en est ainsi, de l’autre côté de la porte, il y a une autre porte. En prétendant chanter comme un coq, vous pouvez temporairement échapper à la gueule du tigre. Mais, ceux qui se satisfont de petites réalisations sont des gens plein d’arrogance. Ils ne sont pas encore arrivés à la fin des fleuves et des montagnes [qu’ils doivent toujours franchir].
 Le bâton d’éveil [kyosaku] est dans vos mains : courez vite, galopez sans arrêt jusqu’à ce que vous passiez l’ultime mystérieuse barrière. Alors il ne sera pas trop tard pour ralentir et festoyer la fin de vos études ».

 Voici trois koans magiques de ce livre – un tout petit aperçu, pour vous donner envie de lire ce merveilleux Manuel, si vous avez le désir de vous perfectionner et d’aller le plus loin possible, jusqu’à dépasser toutes vos illusions :

– Discussion libre par l’enseignant zen Cang du temple de Baiyun Wuliang : « Vingt-quatre heures sur vingt-quatre, marchez avec le koan, tenez-vous debout avec le koan, asseyez-vous avec le koan et couchez-vous avec le koan.
 Laissez votre esprit être comme un buisson de ronces. Ne vous laissez pas avaler par des notions telles que le soi, les autres, l’ignorance, le désir de nourriture, de sexe, de sommeil, de richesses, de gloire, ou encore d’appétit, d’agression, et de folie. Tout votre corps devrait être une masse de doute. Continuez à douter encore et encore. Soyez insensibles toute la journée au son et à la forme. Je vous garantis, l’explosion de puissance viendra ».

– Instruction de l’enseignant zen Taixu : « Si vous ne vous êtes pas complètement éveillé, vous devez aller vers le coussin de méditation et impassiblement vous asseoir pendant dix, vingt, trente ans et observer votre visage originel avant que votre père et votre mère ne soient nés ».

Assis seul dans une pièce calme : « Le grand enseignant Dao-an [312-385] s’assit seul dans une pièce calme pendant douze ans, exerçant son esprit au maximum de ses capacités, dans la contemplation. C’est seulement à ce moment-là qu’il réalisa l’éveil spirituel ».

 Un vrai délice donc, un vrai coup de coeur pour moi. Voici une véritable ouverture pour le mental de chacun, de la dynamite qui donne « l’élan pour passer la porte du Zen »…  A l’origine, il fut conçu comme un guide de référence pour les disciples du Zen/Ch’an.    Merci Accarias !

Zuihô.

* S’il-Vous-Plaît, faites un don, je ne rigole pas, j’ai besoin de votre aide ! Soutenez mon travail :
https://www.paypal.me/jodekeerschieter & https://fr.tipeee.com/livresbouddhistes-com

Zhuhong, Jonathan Christopher Cleary, Amy Hollowell, Editions Accarias-L’Originel, Coup de coeur, Bouddhisme Zen, Tradition Zen Rinzaï, Tradition Zen Sôtô, Guide pratique des koans, Koans, Recueil, Anthologie, Ouvrage de référence, Traduction, Coup de coeur, Livre Bouddhiste, Livre Bouddhisme, Chan (zen chinois), Maîtres zen,

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :