Dilgo Khyentsé – Les Cent Conseils de Padampa Sangyé

(399) Dilgo Khyentsé – Les Cent Conseils de Padampa Sangyé.
Commentés par Dilgo Khyentsé Rinpoché.
ou
« L’Aiguière d’ambroisie de Dilgo Khyentsé, commentaire des Cent Conseils aux gens de Tingri de Padampa Sangyé. »
Traduit du tibétain par Matthieu Ricard, et le Comité de traduction Padmakara.

Recension du 15/11/2020.
Dernière révision le XXX.

*** DESCENDEZ PLUS BAS POUR LIRE MON AVIS ***

NOTA BENE : la nouvelle version d’édition des billets de WordPress censée la rendre plus aisée… est très loin d’être intuitive et complexifie d’édition de mes recensions.

  • Livresbouddhistes.com : Les bibliothèques des bouddhismes, des livres de l’Orient et de l’Asie *

*** SOUTENEZ LIVRESBOUDDHISTES.COM ! ***
*** FAITES UN DON SVP – PARTAGEZ & ABONNEZ-VOUS : ÇA MOTIVE !!! ***

MERCI

AVERTISSEMENTS

  • L’Avis publié sur Livresbouddhistes.com est TOUJOURS la version de référence, surtout si elle est révisée *
    *** L’AVIS EST PUBLIÉ sur Amazon, Facebook, Twitter, LinkedIn et Babelio.com ***

PARTAGEZ SVP

[J’améliore sans cesse la présentation et les Mots-Clés]

DONNÉES DU LIVRE

Éditions : Padmakara
ISBN : 978-2906949232
Pages : 125
Sortie le : 07/09/2000
Prix : 14,70 euros

LIENS

lien 1 – Auteur : https://www.matthieuricard.org/books/les-cent-conseils-de-padampa-sangye
lien 2 – Éditeur : http://www.padmakara.com/fr/editions-padmakara/36-cent-conseils-les-9782906949232.html
lien 3 – Amazon : https://www.amazon.fr/cent-conseils-Padampa-Sangy%C3%A9/dp/290694923X
lien 4 – Babelio : https://www.babelio.com/livres/Khyentse-Rinpoche-Les-cent-conseils-de-Padampa-Sangye/321352

*** SOUTENEZ LIVRESBOUDDHISTES.COM ! ***
*** FAITES UN DON SVP – PARTAGEZ & ABONNEZ-VOUS : ÇA MOTIVE !!! ***

MERCI

DÉDICACE PERPÉTUELLE

Cette recension est dédiée notamment à mes Bienfaiteurs, et notamment quand ils ont sauvé le site en 2019 : https://livresbouddhistes.com/bienfaiteurs-tipeee-paypal/

/!\ COMMENT FAIRE UN DON POUR LIVRESBOUDDHISTES.COM /!\

4ème DE COUVERTURE

Le maître et yogi indien Padampa Sangyé était un grand voyageur. Les chroniques rapportent qu’il franchit la frontière népalo-tibétaine en l’an 1091. Après un séjour de dix ans au Tibet, il voyagea douze ans en Chine, après quoi il revint au Pays des Neiges pour y rester jusqu’à sa mort. On ignore ce que le grand yogi fit en Chine, même si certains aiment à voir en lui un Bodhidharma du second millénaire. En revanche, on sait de source sûre que parmi ses disciples tibétains se trouvait l’excellente adepte de la Connaissance Transcendante, Machik Labdreum (1031-1129).
De retour à Tingri, le maître décide, en 1117, d’abandonner son corps : ce sera l’occasion pour lui de prononcer son testament, un enseignement complet où la conscience et la méditation de la mort culminent dans l’Eveil lui-même, lequel, dans les enseignements les plus élevés, constitue la voie proprement dite.
Chacune des cent et une strophes de ce testament est généreusement, commentée par Dilgo Khyentsé Rinpoché (1910-1991), dont la pensée poursuit et précise les déclarations de son ancêtre spirituel en nous montrant que les  » gens de Tingri  » ne sont autres que tous les chercheurs de vérité. Point par point, le dernier chant du maître se trouve donc explicité et élargi à l’infini pour que chacun y trouve son compte de consolation et d’instructions pratiques. Comme Padampa Sangyé, c’est avec un amour équanime et sans concessions flatteuses que Khyentsé Rinpoché nous rappelle les secrets de notre liberté fondamentale – sans complications inutiles, mais avec plus de finesse et d’exhaustivité qu’on ne trouvera jamais dans les gloses purement érudites.

  • C’EST ICI !

  • MON AVIS

100 SAGES CONSEILS BOUDDHISTES D’UN MAÎTRE AUX GENS SIMPLES DE SA VILLE

101 Conseils en fait (ou Stances) sont instruits et commentés dans ce formidable et mince ouvrage de Dilgo Khyentsé, que je lis depuis longtemps. Je l’adore. Il m’a beaucoup conduit et inspiré dans ma pratique bouddhiste – je veux dire, dans ma manière de vivre au quotidien le bouddhisme, pas seulement en méditation.

Comme les tibétains aiment le faire, dans leur dévotion immense pour leurs maîtres, et avec une poésie de haute facture, ils ont titré en réalité ces Cent Conseils : « L’Aiguière d’ambroisie de Dilgo Khyentsé, commentaire des Cent Conseils aux gens de Tingri de Padampa Sangyé. » Il est Préfacé par Dzarong Trulshik Shartrut Rinpoché.
Pour l’histoire, c’est le moine Konchog Tendzin (Matthieu Ricard) qui demanda à son maître Dilgo Khyentsé de commenter ce texte de Padampa Sangyé (dit « le Père Sublime », ce saint indien et mahasiddha se nommait Paramabuddha, et encore l’Acharya Kamalashila [rien à avoir avec KAMALASHILA – Les étapes de la méditation]).

Padampa Sangyé vécut longtemps dans un lieu du Népal appelé Tingri Langkor. Ses habitants l’aimaient beaucoup. Lui qui avait connu Milarepa, était alors fort âgé et on lui demanda ces Conseils, qu’ils pourraient suivre après qu’il eut quitté son corps pour celui fait de Diamant. Ces Cents Conseils sont considérés comme son testament spirituel.

Les courtes stances ou Conseils sont magnifiquement empreintes de bon sens humain, de sagesse, et d’enseignements. Et Dilgo Khyentsé les commente avec les mêmes vertus.
Je vais vous donner quelques-unes de ces stances, qui sont numérotées

Si, cette fois, vous partez les mains vides, gens de Tingri, Il vous sera difficile de gagner une autre existence humaine.

Consacrez tous vos actes, vos paroles et vos pensées au suprême Dharma, Gens de Tingri : c’est ce que vous avez de mieux à faire.

Le jour de votre naissance, vous avez commencé à mourir, Gens de Tingri : ne perdez plus un seul instant !

Vous ne serez pas toujours de ce monde, gens de Tingri : Préparez-vous dès à présent au grand départ.

Quand vous aurez réglé toutes vos affaires, gens de Tingri, il sera trop tard pour pratiquer : Pratiquez donc dès que vous y pensez !

Qui s’égare sans le samsâra ou le nirvâna tombe aux mains de l’ennemi, Gens de Tingri : la pratique sera son seul secours.

Il est urgent de vivre selon les préceptes bouddhistes, pour préparer sa mort qui viendra on ne sait quand, et pour renaître sous de meilleurs auspices.
Vous le voyez : c’est un livre très précieux. Une sorte de mémo bouddhiste pour la pratique. Si vous ne l’avez pas… alors il vous le faut ! C’est un coup de coeur pour moi !

Je vous souhaite une heureuse lecture !

ZUIHÔ.

  • Livresbouddhistes.com : Les bibliothèques des bouddhismes, des livres de l’Orient et de l’Asie *

*** SOUTENEZ LIVRESBOUDDHISTES.COM ! ***
*** FAITES UN DON SVP – PARTAGEZ & ABONNEZ-VOUS : ÇA MOTIVE !!! ***

MERCI

/!\ COMMENT FAIRE UN DON POUR LIVRESBOUDDHISTES.COM /!\

MOTS-CLÉS : ils rassemblent ‘toutes’ les notions identifiées à la lecture sans qu’elles soient forcément toutes développées dans cette recension, et sont formulées selon les termes propres à l’auteur :

  • Livre bouddhiste, Livre bouddhisme, Bouddhisme tibétain, Dilgo Khyentsé Rinpoché, Padampa Sangyé (Paramabuddha), Éditions Padmakara, Commentaire, Tibet, Inde, Philosophie bouddhiste, Prajnâparamita, Traduction, Matthieu Ricard, Konchog Tendzin (Matthieu Ricard), Tradition Nyingma, Conseils bouddhistes, Coup de coeur
  • Livresbouddhistes.com : Les bibliothèques des bouddhismes, des livres de l’Orient et de l’Asie *

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :