Chant funèbre (poème #23)

Chant funèbre * dédié à Albert Caraco. * Tant de violence en ce monde. Je n'en plus plus. Je ne peux plus supporter. Si ce n'est en détournant les yeux. J'enrage. La haine née de cette violence à laquelle j'assiste est née de la haine que les hommes vivent dans leur violence quotidienne. * Les... Lire la Suite →

Publicités

Seul(s) (poème #22)

Seul(s) * Seul et nu, Je nais Seul et nu, Je mourrais. Seul, Toujours on l'est. L'amitié est telle rareté, qu'elle est plus précieuse que l'amour, que l'or... Pourtant Dieu sait quel délice que d'être aimé ! * Seuls à jamais, il nous faut nous apprivoiser - ne pas compter sur l'ami qui n'en est pas... Lire la Suite →

Sans fin (poème #21)

SANS FIN * Les vagues qui s'écrasent sur les plages aussi âgées qu'elles n'ont - comme elles ! aucune fin ni début. Elles se fracassent Ou glissent, délicatement sur ce sable noir, jaune ou blanc. Plages et vagues sont de vieilles amantes. Qu'importe où l'on se trouve les vagues s’abattent, s'ébattent éternellement sur les plages, les... Lire la Suite →

Moi et mon cœur (poème #20)

MOI ET MON CŒUR * Mon cœur vit seul. Ce fut dur au début, quand tu le laissas. Mon cœur qui ne fut pas aimé de ceux qui lui avait donné la vie, crevait du besoin d'aimer et d'être aimé. ... Mais voilà : tu es partie. * Depuis mon cœur et moi sommes seuls. Ce... Lire la Suite →

Un paysage (poème #19)

Un paysage * Les nuages forment une mer sous mes yeux. Les vents les charrient sous ce soleil cuisant où eux et moi nous trouvons. Les nuages sans consistance forment une mer insaisissable, emmenés par d'invisibles vents ! * Je suis au sommet du mont Kailash. Sous mes yeux défilent les nuages de coton. Tout... Lire la Suite →

Mes noires années (poème #18)

Mes noires années * Mes noires années sont celles que j'ai conté. Ce sont mes années déjà passées. Je ne les ai pas oubliées : elles sont pas très éloignées. * Mais ces noires années sont celles qui ont le plus compté. Sans ces noires années, Je ne serais pas devenu ces espace, désormais pleinement éclairé,... Lire la Suite →

La Chute (poème #17)

La Chute * La chute sans fin, la plongée dans les abysses dans les souffrances... J'ai connu cela si longuement ! * On chute. A vitesse vertigineuse. tel Lucifer chutant des Cieux. Plusieurs fois, on se dit qu'on ne tombera pas plus bas et puis on se surprend à toujours tomber, toujours tomber plus bas. *... Lire la Suite →

J’ai connu – et je connais (poème #16)

J'ai connu - et je connais * J'ai connu la tristesse la détresse le désespoir les horreurs la misère la pauvreté la crasse la merde l'addiction la maladie la souffrance la douleur la souffrance la douleur le manque l'insécurité le manque l'insécurité la douleur la souffrance et aussi le trop plein le trop peu le... Lire la Suite →

Notre Credo (poème #15)

Notre credo * Notre credo : Metro Boulot Conso Caveau consume notre souffle vital. Consume nos rêves, nos souhaits, nos élans. * Enchaînés aux vents de nos existences tourmentées, et agitées - nos jours, nos mois, nos années passent et trépassent. Un matin, nous nous réveillons et dix ans sont perdus. Rapidement, c'est la vie ce... Lire la Suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑